Publicité

L’expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie fait hurler de l’ONU au Quai d’Orsay

L’expansion de colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés relèvent « du crime de guerre »  a mis en garde vendredi 8 mars l’ONU. (Photo d’illustration : travaux de construction en cours à Ramat Shlom, Jérusalem-Est)
AHMAD GHARABLI / AFP L’expansion de colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés relèvent « du crime de guerre » a mis en garde vendredi 8 mars l’ONU. (Photo d’illustration : travaux de construction en cours à Ramat Shlom, Jérusalem-Est)

INTERNATIONAL - Des avertissements à ne pas prendre à la légère. L’établissement et l’expansion de colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés relèvent « du crime de guerre », a fustigé l’ONU dans un rapport, publié ce vendredi 8 mars. Paris a ajouté son grain de sel, exigeant qu’Israël revienne sur sa décision d’installer de nouveaux logements.

Guerre Israël - Hamas : À Gaza, Joe Biden veut construire un « port temporaire » pour acheminer de l’aide

L’élargissement continu des colonies en Cisjordanie, où vivent actuellement plus de 490 000 personnes, « peuvent engager la responsabilité pénale individuelle des personnes impliquées », est-il écrit noir sur blanc dans ce document rédigé par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.

3 500 « nouvelles unités de logements » supplémentaires

« La violence des colons et les violations liées aux implantations ont atteint de nouveaux niveaux choquants et risquent d’éliminer toute possibilité pratique d’établir un État palestinien viable », selon le rapport.

Sur la période de novembre 2022 à fin octobre 2023, environ 24 300 unités de logement au sein des colonies israéliennes existantes en Cisjordanie ont été ajoutées, le nombre « le plus élevé jamais enregistré depuis le recensement commencé en 2017 ».

Et « Israël prévoit de construire 3 476 logements supplémentaires pour les colons à Maale Adoumim, Efrat et Kedar », a ajouté Volker Türk, le Haut-Commissaire aux droits de l’homme. Cela comprenait environ 9 670 logements à Jérusalem-Est, précise le document.

Réaction sévère du Quai d’Orsay

La France et l’Espagne ont condamné vendredi soir ces projets israéliens d’expansion de colonies en Cisjordanie occupée. Paris « appelle le gouvernement israélien à revenir immédiatement sur cette décision inacceptable, illégale et irresponsable », a affirmé le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

De la même manière, Madrid a également condamné « fermement l’approbation des plans d’expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie », demandant « à Israël de revenir sur cette mesure » dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères.

Depuis le déclenchement de la guerre entre Israël et Hamas dans la bande de Gaza, de violents incidents ont aussi éclaté en Cisjordanie occupée. Fin décembre déjà, Volker Türk avait estimé que « l’intensité de la violence et de la répression est du jamais vu depuis des années » en Cisjordanie.

À voir également sur Le HuffPost :

8 mars : à Paris, tensions entre militants pro-Israël et pro-Palestine lors de la marche pour les droits des femmes

Guerre Israël - Hamas : à Gaza, un largage d’aide humanitaire fait cinq morts