Publicité

L’exercice périlleux de l’information médicale face aux fake news

Sur les réseaux sociaux, les fake news se répandent beaucoup plus vite que les informations scientifiques.  - Credit:Fabio Ferrari/LaPresse/Shutterst/SIPA / SIPA / Fabio Ferrari/LaPresse/Shutterst
Sur les réseaux sociaux, les fake news se répandent beaucoup plus vite que les informations scientifiques. - Credit:Fabio Ferrari/LaPresse/Shutterst/SIPA / SIPA / Fabio Ferrari/LaPresse/Shutterst

Le samedi 27 janvier, Léa Salamé recevait dans son émission Quelle époque ! le docteur Frédéric Saldmann à l'occasion de la sortie de son nouveau livre Votre avenir sur ordonnance. L'intervention du docteur Saldmann a été largement relayée sur les réseaux sociaux, et les propos de l'auteur ont fait hurler de nombreux professionnels de santé. Frédéric Saldmann s'est fendu d'un certain nombre d'affirmations scientifiquement infondées, prônant le jeûne séquentiel qui « rendrait intelligent », affirmation qu'aucune étude scientifique rigoureuse ne pourrait soutenir (certaines d'entre elles évoquent même des déficits cognitifs liés à cette pratique). Il enfonce le clou en vantant les propriétés « détox » du jeûne, concept qui n'existe ni scientifiquement ni médicalement, le foie et les reins assurant leur rôle de filtres naturels en l'absence de toute intervention extrinsèque. Un certain nombre d'affirmations douteuses ont été formulées par l'invité de l'émission, le pompon étant la baisse du QI qui serait de 20 points à l'issue des vacances !

Nous pourrions presque en rire si ces mots n'étaient pas formulés par un médecin, ce qui rappelle étrangement les débats entre les rassuristes et les alarmistes lors de la crise du Covid-19. L'affrontement a parfois été brutal entre membres du corps médical, avec pour triste vedette le docteur Didier Raoult dont le traitement par hydroxychloroquine pourrait avoir causé près de 17 000 morts, selon une étude parue le 2 janv [...] Lire la suite