Publicité

L’Europe pourrait forcer Apple, Google et Meta à effectuer de nouveaux changements

Depuis le 7 mars, l’Union européenne impose des règles strictes aux géants de la tech. Le Digital Markets Act (DMA) vient encadrer plusieurs pratiques, avec pour objectif de limiter les abus de position dominante des grandes entreprises américaines. Apple, Google, Meta et Amazon doivent notamment le respecter. Parmi les changements phares du réglement, Apple doit maintenant autoriser l’installation d’applications en dehors de l’App Store (mais le fait avec ses propres conditions, bien sûr).

L’application du DMA est soumis au bon vouloir des marques, qui doivent elles-mêmes interpréter le règlement européen et adapter leurs produits. La Commission européenne se réserve ensuite le droit d’enquêter, puis de condamner en cas d’infraction. Le 25 mars, moins de vingt jours après le début du règlement, l’Europe annonce ouvrir des enquêtes sur Alphabet (Google), Apple et Meta (Facebook, Instagram, WhatsApp).

Les suspicions de l’Union européenne

« La Commission soupçonne que les mesures mises en place par ces ‘gatekeepers’ ne leur permettent pas de se conformer efficacement aux obligations qui leur incombent en vertu de la loi sur les marchés publics. » peut-on lire dans le communiqué publié par la Commission européenne.

Les enquêtes de l’UE portent sur les sujets suivants :

  • Apple doit autoriser les développeurs à promouvoir des offres en dehors de leurs applications, sans commission payante. La Commission européenne s’inquiète des mesures mises en places par Apple,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : L'Union européenne // Source : Canva