L’Europe adopte enfin le chargeur universel. Et maintenant ?

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

C’est une phrase qui résume à elle seule le chemin de croix européen pour parvenir à harmoniser les chargeurs : “Nous avons attendu ces règles pendant plus de dix ans mais nous pouvons enfin laisser la pléthore actuelle de chargeurs aux oubliettes”, a affirmé mardi [4 octobre] le député européen Alex Agius Saliba, rapporteur du projet de loi.

Oui, le député travailliste maltais a raison, l’Union européenne (UE) aura mis plus d’une décennie pour parvenir à un accord sur les chargeurs. Et non, il n’est pas du tout certain que cette “pléthore de chargeurs” disparaisse. Car, évidemment, tous les regards se tournent vers Apple, réfractaire depuis toujours à cette harmonisation.

Reste que ce mardi, l’UE a bel et bien franchi une étape importante vers la création d’un chargeur unique. Par 602 voix pour (13 votes contre et 8 abstentions), le Parlement européen a voté en faveur de ce projet. Ce chargeur unique, ce sera l’USB-C, que l’on voit de plus en plus équiper téléphones, consoles de jeux portables et ordinateurs. Il sera obligatoire pour tous les appareils domestiques d’une puissance inférieure ou égale à 100 watts. En face, reste le port Lightning d’Apple, dont sont équipés tous ses iPhone actuels. Il deviendra illégal.

Entrée en vigueur fin 2024

Au niveau européen, la feuille de route est la suivante, après le feu vert donné en juin dernier par les 27 pays de l’UE : le Conseil européen va rapidement approuver la nouvelle directive, puis les États membres auront 12 mois pour transposer les règles dans leur droit national. Et ils disposeront d’un an supplémentaire pour les appliquer. Les exigences d’interopérabilité entreront ainsi formellement en vigueur fin 2024. Mais pas pour tous les produits : les ordinateurs portables ne seront concernés que dès le printemps 2026.

Au final, il aura donc fallu attendre treize ans pour une décision définitive, depuis le premier projet européen. Et même quinze pour une entrée en force dans la pratique. À titre de comparaison, l’iPhone, présenté en 2007 par Apple, est arrivé sur le marché suisse il y a… treize ans.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :