Publicité

L’avis cash de Josiane Balasko sur les César : "Je m’en fous !"

C’est le 23 février prochain que se déroulera la grand-messe du cinéma français : les César 2024. Une cérémonie que pourrait bien zapper Josiane Balasko. La comédienne n’apprécie en effet que moyennement cette soirée récompensant les meilleurs films et acteurs/actrices de l’année.

Invitée mercredi de La Bande originale, l’émission de France Inter présentée par Nagui et Leïla Kaddour, la comédienne n’a pas caché qu’elle se moquait éperdument des César. "Je regarde vaguement. Je suis intéressée quand un des films auxquels j'ai participé y est, donc là je m'investis un peu. Sinon le reste du temps, je m'en fous", a-t-elle affirmé en précisant qu’elle ne prenait pas non plus la peine de voter au premier tour pour choisir les nommés. "Oui, je vote à la deuxième fois parce que la première fois ça me fait un peu chier. Je vais me faire haïr, je le sais. C'est honteux ce que vous dites madame Balasko", a-t-elle ajouté.

L’avis de Josiane Balasko est aussi tranchant lorsqu’elle aborde les Prix d’honneur remis aux César. Un trophée qu’elle a reçu en solo en l’an 2000 puis avec la troupe du Splendid (Michel Blanc, Marie-Anne Chazel, Thierry Lhermitte ou encore Christian Clavier et Gérard Jugnot) en 2021. "J'étais une des premières à être récompensée en dehors de l'âge. D'ailleurs j'étais assez jeune quand j'ai été récompensée parce qu'ils se sont rendu compte qu'ils donnaient des César à des acteurs qui venaient en ambulance et qu'ils n'avaient pas trop le temps de profiter de leur récompense", a-t-elle ainsi lancé.

Elle a d’ailleurs précisé que l’attribution de ce César d’honneur alors qu’elle n’avait que 49 ans a fortement inquiété ses complices des Bronzés. "Ils m'ont dit : « Mais ça va, tu n'es pas malade, tu n'as pas un truc ? ». (...) J'ai eu un César sans avoir rien à faire, même pas à jouer".

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi