Publicité

L’association d’ultradroite lilloise La Citadelle va être dissoute, annonce Gérald Darmanin

Le ministre de l’intérieur a annoncé la dissolution cette association dirigée par Aurélien Verhassel et qui avait organisé des actions discriminatoires et xénophobes.

POLITIQUE - Des actions discriminatoires et xénophobes s’y étaient déroulées. L’association La Citadelle, qui s’était vu interdire l’organisation d’une soirée intitulée « Qu’ils retournent en Afrique » en février 2023, a été dissoute ce mercredi 7 février en Conseil des ministres, a annoncé Gérald Darmanin sur son compte X (anciennement Twitter).

La Citadelle, qui avait notamment ouvert un local en 2016, lequel se présentait comme un « bar patriote » et une « maison de l’identité », a été dissoute en raison de « ses publications, les propos de ses membres et ses slogans la mise en œuvre d’une idéologie xénophobe et provoquant à la haine et à la discrimination », peut-on lire dans le décret de dissolution.

La procédure avait été enclenchée début décembre par le ministre de l’Intérieur, dans la foulée de la dissolution d’un autre groupuscule d’ultradroite, La Division Martel, intervenue après une manifestation aux allures d’expédition punitive à Romans-sur-Isère (Drôme) en réaction à la mort du jeune Thomas à Crépol.

Un passage raciste et xénophobe dans TPMP

Le bar La Citadelle avait déjà été fermé mi-février par la mairie, mais la justice administrative l’avait autorisé à rouvrir fin février, estimant que la Ville n’avait pas respecté la procédure adéquate.

Mais il aura donc fallu attendre un peu plus longtemps avant que l’association soit dissoute, le décret jugeant qu’Aurélien Verhassel, à la tête de La Citadelle, « a tenu publiquement des propos, lors d’interviews ou sur des plateaux de télévision, affirmant réserver l’adhésion à son association aux personnes de “race blanche” et rejeter l’islam en France et en Europe, notamment en dernier lieu lors de l’émission Touche pas à mon poste (TPMP) diffusée sur la chaîne C8 le 15 février 2023, au cours de laquelle il a déclaré qu’il y avait trop de musulmans en France ».

Une accusation que le dirigeant a niée mi-décembre lors d’une conférence de presse, arguant un montage de la chaîne alors qu’il citait en réalité « un passage attribué à De Gaulle ». Le dirigeant de La Citadelle a également dénoncé « subir un harcèlement judiciaire ininterrompu depuis neuf ans ». Contacté mercredi par l’AFP, Aurélien Verhassel n’était pas joignable.

Face à cette décision, la maire de Lille, Martine Aubry a remercié le ministre sur X et a ajouté que « ceux qui portent des appels à la haine n’ont pas de place dans notre pays ! »

Après La Division Martel et La Citadelle, le mouvement de catholiques traditionalistes identitaires Academia Christiana devrait lui aussi être dissous, selon une annonce faite par Gérald Darmanin le 10 décembre.

À voir également sur le HuffPost :

Sur l’immigration, Darmanin veut continuer à aller vite malgré la déroute à l’Assemblée

« Face à la normalisation des idées de l’extrême droite, jeunesses, levez-vous ! » - TRIBUNE

VIDÉO - Le rassemblement d'ultradroite en hommage au jeune Thomas rassemble 200 personnes à Paris