L’armée française prépare 10 000 soldats à un éventuel grand conflit

·1 min de lecture
L'opération Orion doit être lancée en 2023 en région Champagne-Ardenne sur les camps de Suippes, Mailly et Mourmelon.

En 2023, l'armée française lancera un grand exercice pour préparer des milliers de soldats à un conflit d'ampleur, rapporte « The Economist ».

Un conflit armé d'envergure pourrait opposer les pays d'Europe et du monde dans les années à venir. C'est en tout cas une éventualité à laquelle l'armée française dans son ensemble se prépare. Selon The Economist, dont Courrier international se fait l'écho, les trois armées - de terre, de l'air et la marine nationale - se lanceront en 2023 dans un exercice d'ampleur où près de 10 000 soldats s'entraîneront au niveau stratégique, et simuleront aussi des manœuvres militaires et s'exerceront aux tirs réels.

L'opération baptisée Orion est prévue pour 2023 en région Champagne-Ardenne sur les camps de Suippes, Mailly et Mourmelon. Il s'agira d'un exercice divisionnaire auquel des forces armées étrangères alliées prendront part. Des militaires belges ou américains sont notamment attendus.

À LIRE AUSSI Emmanuel Macron aux armées : « Il y a de quoi être fier, vraiment ! »

Un conflit armé d'une telle ampleur ne se prépare pas qu'au niveau logistique. La part du facteur humain est importante. Depuis janvier, l'état-major a chargé des groupes de travail d'étudier tous ces paramètres et notamment d'évaluer si les Français sont prêts « à accepter un niveau de pertes que nous n'avons plus connu depuis la Seconde Guerre mondiale », indique une source auprès du magazine The Economist.

La France se prépare à un conflit État contre État

En outre, les analystes estiment qu'il va falloir moderniser l'armée française et recruter dans les années à venir. Le budget de la Défense pour [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles