Publicité

L’Arcom met en demeure C8 après l’interview de Loana dans « Touche pas à mon poste »

L'Arcom a mis en demeure la société C8 pour une séquence diffusée dans Touche pas à mon poste en février.  - Credit:Vincent Isore / MAXPPP / IP3 PRESS
L'Arcom a mis en demeure la société C8 pour une séquence diffusée dans Touche pas à mon poste en février. - Credit:Vincent Isore / MAXPPP / IP3 PRESS

Nouvelle mise en demeure pour C8. La chaîne du groupe Bolloré a été mise en demeure par l'Arcom en raison d'une séquence diffusée dans l'émission Touche pas à mon poste le 5 février dernier.

Dans sa décision prise la semaine dernière et publiée ce mardi 19 mars, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique pointe du doigt une interview de Loana dans laquelle elle a été interrogée par Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sur un viol dont elle a été victime.

Selon l'Arcom, cette séquence « contrevena[it] au respect de la dignité de la personne » alors que le témoignage de la gagnante de Loft Story, traumatisée et visiblement choquée, a été empreint de ricanements de la part de l'équipe de Touche pas à mon poste.

Des questions intrusives

Pour justifier sa décision, le régulateur rappelle que l'interview de Loana, présente en plateau pour livrer son témoignage à propos d'un viol qu'elle dit avoir subi, a été introduite par une courte vidéo présentant les déboires de l'ancienne candidate de télé-réalité. « Alors que cette dernière s'exprimait, des photos de son corps dénudé couvert d'ecchymoses ont été diffusées à l'écran, avec un floutage léger de ses parties intimes. Des questions intrusives quant aux faits dénoncés lui ont été posées », appuie l'Arcom dans sa mise en demeure.

À LIRE AUSSI Qu'est-ce que l'Arcom, le gendarme de l'audiovisuel et du numérique ? Le régulateur précise également que Cyril Hanouna « l'a interrogée sur le choc trau [...] Lire la suite