Publicité

L’Apple Vision Pro est une vision d’hommes

Cet article est un extrait de la newsletter #Règle30. Elle est envoyée à 11h chaque mercredi. 

Pour la recevoir gratuitement, inscrivez-vous par ici.

Il y a quelques jours, Apple lançait en grande pompe les ventes du Vision Pro, énième tentative de l’industrie du numérique pour nous convaincre que l’avenir de l’informatique se trouve sur notre visage. À en croire les premiers tests, y compris celui de Numerama, le résultat est techniquement impressionnant. Pourtant, si on observe la couverture médiatique de ce nouveau produit, on se rend compte que les débats portent assez peu sur ses capacités, et davantage sur ses usages concrets ou fantasmés. À quoi peut bien servir le Vision Pro ?

Ces discussions sont, en soi, intéressantes. Les grandes entreprises du numérique ne nous proposent pas seulement du bon temps ou un gain de productivité avec leurs produits, mais aussi un modèle politique. Quel futur nous promet-on ? Les premiers tests du Vision Pro décrivent une expérience isolante et, au final, un peu étrange. « Je ne sais toujours pas à qui s’adresse ce produit », se demande Kevin Roose, journaliste du New York Times. Je crois savoir à qui il ne s’adresse pas : aux femmes.

Mon premier argument est très personnel. Les expériences de réalité virtuelle me rendent terriblement malade (nausées,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : La seule image du Apple Vision Pro avec une sangle sur la tête. // Source : Apple