Publicité

L’agent chargé du trafic de matériels électroniques pour l’armée russe vit paisiblement à Bruxelles

Ce n’est pas un secret, la Russie continue à produire des armes, notamment grâce aux arrivées de composants occidentaux. Un vaste circuit clandestin a été mis en place pour contourner les sanctions occidentales et approvisionner coûte que coûte l’industrie russe de la défense. Les points de passage se trouvent généralement en Turquie, en Arménie ou dans l’Asie centrale, mais les agents du Kremlin derrière cette contrebande sont bien en Europe.

Le média d’investigation The Insider a publié une enquête le 27 janvier sur Viktor Labin, un officier du GRU, le service de renseignement militaire russe, en charge de l’envoi de matériels électroniques vers la Russie. Viktor est à la tête d’une société écran turque nommée « groupe d’investissement financier Osborne ».

Elle fait affaire et achète des produits pour Sonatek, une société coopérant avec 18 entreprises de la défense russe pour de la livraison de machines. Le patron de Sonatek n’est nul autre que Ruslan Labin, le fils de Viktor. Cette entreprise est responsable de l’envoi de plusieurs machines-outils en Russie en 2022.

Une liste de machines outils réceptionnées par Sonatek et envoyées par diverses sociétés écrans. S // Source : The Insider
Une liste de machines outils réceptionnées par Sonatek et envoyées par diverses sociétés écrans. S // Source : The Insider

Une liste de machines-outils réceptionnées par Sonatek et envoyées par diverses sociétés écrans. // Source : The Insider

Dans des échanges avec les journalistes de The Insider, Ruslan Labin ne nie pas qu’il travaille avec « 18 sociétés de défense russes », répondant que « ce sont nos clients,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Viktor Labin passée par les académies militaires russes est aujourd'hui à la tête d'une société écran pour le transport dde matériel vers la Russie. // Source : The Insider / Unsplash