L’Affaire d’Outreau : Ce soir, France 2 plonge dans la mécanique d'un fiasco judiciare

© Agathe VERNET

C’est une histoire qui hante encore l’institution judiciaire et la mémoire collective. Il y a un peu plus de vingt ans, en janvier 2001, débutait la désormais célèbre affaire d’Outreau, à la suite des accusations des enfants de Myriam Badaoui et Thierry Delay. Ces derniers avaient raconté avoir, avec d’autres enfants du quartier, été abusés sexuellement par leurs parents et par de nombreux voisins de la cité HLM de la tour du Renard, à Outreau (Hauts-de-France). Après une instruction menée à charge, de nombreux dysfonctionnements de l'appareil judiciaire, quatre ans de procédure et deux procès, treize des accusés sont finalement innocentés par la cour d’appel de Paris en décembre 2005. Seuls les parents Badaoui-Delay et un couple de voisins sont reconnus coupables. Cette affaire, considérée comme un "naufrage", voire un "Tchernobyl" judiciaire, qui a conduit à la création d’une commission d’enquête parlementaire en 2006, France 2 a décidé de la raconter dans une série de quatre épisodes, dont les deux premiers sont diffusés ce mardi 17 janvier. Mais alors pourquoi revenir vingt ans plus tard sur cette affaire qui peine à cicatriser ? Grâce au "recul sur la situation", avance Olivier Ayache-Vidal, co-réalisateur de la série.

À lire également

<...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi