“L’action consulaire est un petit bout de France”

Photo Courrier international

Laurence Haguenauer, diplomate depuis près de trente ans, a été en poste à Bonn, Tunis et Ottawa et été consule générale à Québec. En 2019, elle est nommée directrice des Français à l’étranger et de l’administration consulaire (DFAE) au sein du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Nous l’avons rencontrée, dans le cadre de la 10e édition de Forum expat, qui s’est déroulée le 20 octobre 2022. Voici un aperçu de ses explications sur l’action consulaire et le fait d’être français à l’étranger. L’intégralité de l’interview est disponible en vidéo ici :

Courrier Expat : Qu’est-ce que le réseau consulaire et la Direction des Français à l’étranger ?

Laurence Haguenauer : Le réseau consulaire est un ensemble de consulats et de représentations de la France à l’étranger. Nous en avons plus de 200, qui ont pour but d’aider et de soutenir les communautés françaises à l’étranger. Nous organisons aussi des actions d’influence en fonction du lieu où les consulats se trouvent.

Il y a deux cas de figure. On trouve des consultats là où il y a beaucoup de Français, où il est donc nécessaire d’avoir des relais de notre action. Et puis on trouve des consulats dans des lieux où il est nécessaire d’avoir un relais de notre influence. Donc des lieux importants d’un point de vue politique, économique, culturel et qui sont hors des capitales. Tout ça, c’est le réseau du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

En plus de cela, nous pouvons nous appuyer sur des consuls honoraires, qui sont bénévoles et pas forcément français. Ils participent à nos missions d’influence et aident nos compatriotes. Tout cela forme notre réseau consulaire.

Dans les faits, comment se manifeste l’action consulaire ?

De plusieurs manières différentes. On peut parler des élections car cela a été une grosse partie de mon actualité de ces derniers mois.

“Les Français à l’étranger constituent plus gros bureau de vote de France.”

Il y avait 1,4 million d’électeurs et nous avons ouvert pour l’élection présidentielle 988 bureaux de vote avec 6 000 volontaires pour nous aider. Pour voter à l’étranger, il faut s’inscrire sur la liste électorale consulaire.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :