Publicité

L’acidité de la Méditerranée met en danger le plancton

Les activités humaines, à l'origine de la hausse exponentielle de la quantité de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, continuent de bouleverser l'équilibre des écosystèmes terrestres et aquatiques. Dans une étude publiée en août 2023 sur Communications Earth & Environment, des chercheurs de l'Université de Barcelone (Espagne) attirent notre attention sur les causes et conséquences de l'acidification des eaux de la Méditerranée, qui perturbe déjà grandement le développement du plancton. En cause ? Les émissions anthropiques de CO2, dont plus du quart libéré par la combustion des carburants fossiles, est absorbé chaque année par les océans.

En absorbant environ 1/4 des émissions de CO2, le pH de la Méditerranée diminue. Autrement dit, l'eau devient de plus en plus acide. Et pas qu'un peu : les chercheurs estiment que l'acidité a augmenté d'environ 30% depuis le début de la révolution industrielle et qu’elle pourrait tripler d’ici 2100 en fonction de l’évolution des émissions mondiales humaines de gaz à effet de serre. Fatalement, de nombreux organismes marins souffrent de cette modification de la chimie de la mer. Après les mollusques ptéropodes et les microalgues, les chercheurs observent une diminution des foraminifères planctoniques, des organismes unicellulaires entourés d'une capsule calcaire. Ces coquilles, aussi appelées test, se déposent au fond des océans au fil des ans à cause, ont pu observer les chercheurs sur trois différents sites de prélèvement en mer Méditerranée. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le bouchon solidaire, attaché aux bouteilles en plastique, bientôt obligatoire !
Quel est l'arbre le plus vieux de France ?
Sel et neige : est-ce nécessaire de mettre du sel sur la neige ?
Neige et verglas : voici pourquoi le sel impacte l’environnement
Réchauffement climatique : pourquoi la population vivant sur les côtes va vieillir plus vite qu’ailleurs ?