Publicité

L’abattoir de Craon mis en cause par L214 pour cruauté

​ Diffusées mercredi soir par L214, les images sont d’une violence inouïe. Elles ont été tournées durant les mois de novembre et décembre 2023 à l’abattoir municipal de Craon, en Mayenne, un établissement habilité à abattre des animaux – bovins, ovins, caprins, cervidés et équidés — issus des filières conventionnelles, bio et AOC. La maltraitance débute dès l’arrivée des animaux dans la bouverie. Des bovins sont frappés afin d’être orientés vers des cases individuelles à peine plus grandes qu’eux. « L’aiguillon électrique est utilisé de façon abusive et hors cadre réglementaire », souligne L214.

Les bovins attendront de longues heures avant d’être amenés sur la chaîne d’abattage. Zoom sur le box d’immobilisation qui semble défaillant, inadapté à la taille des animaux : ils se débattent et cherchent à s’enfuir. Un employé projette de l’eau dans les yeux d’un bœuf espérant ainsi l’immobiliser. Sur cette chaîne de l’effroi, les étourdissements aussi sont ratés. Les bêtes sont suspendues, saignées, pleinement conscientes.

Attention les images peuvent choquer

Des vaches commencent à être découpées alors qu’elles sont encore vivantes. « Elles réagissent aux coups de couteau et à la pince à guillotine lors de la découpe de leurs pattes, de leurs cornes ou de leur tête, a constaté l’association qui dépose plainte pour cruauté, sévices graves et mauvais traitements auprès de la procureure du tribunal judiciaire de Laval et demande la fermeture administrative immédiate de cet ét...


Lire la suite sur ParisMatch