Publicité

L’étonnante méthode utilisée par le poisson-clown pour défendre son anémone

Les poissons-clowns, rendus célèbres par le film d'animation des studios Pixar Le Monde de Nemo, auraient des facultés insoupçonnées jusque-là. Ces petits animaux marins seraient en effet en capacité de compter. Cela leur servirait à repérer d'éventuels intrus pouvant se cacher au sein de l'anémone.

L'anémone de mer est un autre animal sous-marin, dont les tentacules toxiques et urticantes peuvent être nocifs pour de nombreuses espèces. Pourtant, ils vivent en interactions mutuelles avec les poissons-clowns ( de leur nom scientifique Amphiprion ocellaris). Ces derniers ont cette possibilité grâce à un mucus recouvrant l'ensemble de leur corps, ce qui permet de protéger leurs écailles à la couleur orangée et aux bandes verticales.

Il convient tout d'abord de rappeler que tous les poissons-clowns ne disposent pas desdites bandes. La race la plus connue (celle de Nemo, orange à bandes blanches) en possède par exemple. Des chercheurs de l'Institut de Science et Technologie d'Okinawa (Japon) ont percé ce secret.

Mais à quoi servent-elles ? Elles peuvent masquer la silhouette auprès des différents prédateurs, mais peuvent également relever de l'aposématisme. Ce terme spécifique désigne la capacité qu'ont certains animaux de prévenir par un signal sonore, olfactif, ou dans le cas, des poissons-clowns, visuel de la toxicité de leur espèce ou, ici, de leur habitat (l'anémone).

A la naissance les poissons-clowns disposent d'une bande. Puis en grandissant, ce nombre passe à deux puis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi le sel de déneigement est-il dangereux pour les chiens ?
Pourquoi le chat remue-t-il la queue ?
Chien ou chat : qui est le plus intelligent ?
Pourquoi les chats sont-ils obsédés par le thon ?
Comment faire entrer son chat dans sa caisse de transport facilement ?