Publicité

L’étonnante conséquence d’un manque de sommeil selon cette étude

On estime que 30% des Français souffrent aujourd'hui de manque de sommeil. Jusqu'à présent, il était impossible de détecter efficacement la privation de sommeil. Mais des chercheurs du CNRS, et des universités de Paris et Marseille ont peut-être enfin trouvé la solution grâce à la mise en place d'un système d'enregistrements vocaux analysés par une intelligence artificielle (IA).

Pour leur étude, les scientifiques ont effectué une série de tests sur 22 femmes autorisées à ne dormir que 3 heures par nuit, deux nuits consécutives. Cette privation de sommeil permet de se rapprocher des conditions de certains travailleurs de nuit. Ils ont d'abord réalisé une analyse acoustique des voix des femmes avant et après privation de sommeil. Cela a permis aux chercheurs de confirmer l'hypothèse selon laquelle le timbre est bien affecté par la privation de sommeil. Débit de parole, intonation... Tous ces éléments prosodiques sont impactés mais ne sont pas forcément audibles pour nous tandis qu'un ordinateur peut le détecter.

Les chercheurs ont donc entraîné des IA pour voir si elles étaient capables de détecter les différences dans les enregistrements. L'IA se révèle capable d'identifier des différences entre les enregistrements vocaux et donc de détecter la privation de sommeil.

Ces résultats pourraient notamment permettre d'évaluer plus facilement le manque de sommeil dans différents secteurs d'activité où la privation de sommeil peut entrainer une baisse de vigilance et ainsi avoir des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ménopause : la ménopause chez les humains semblable à celle de plusieurs cétacés
Sommeil : la méthode scandinave, pour mieux dormir en couple !
Après la greffe de coeur, un rein de porc transplanté sur un humain vivant !
Si vous voyez des visages de diable partout, c'est que vous souffrez d'une maladie rare
Sidaction : combien de patients sont aujourd'hui en rémission du VIH ?