Publicité

L’énergie nucléaire devrait battre des records en 2025

En 2025, la production d’électricité d’origine nucléaire devrait dépasser le précédent record de 2021, selon le rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publié le 24 janvier et relayé par plusieurs médias, parmi lesquels le britannique The Guardian.

Même si plusieurs pays, comme l’Allemagne, abandonnent progressivement ce type d’énergie ou arrêtent prématurément leurs centrales, la production nucléaire devrait croître de près de 3 % par an en moyenne jusqu’en 2026, détaille le document de l’AIE. Cette augmentation sera liée à la mise en service de nouveaux réacteurs en Chine, en Inde ou encore en Corée, mais aussi au redémarrage de plusieurs centrales au Japon ainsi qu’à l’achèvement des travaux de maintenance en France.

Non émettrice de gaz à effet se serre, cette énergie fait partie de la stratégie de nombreux pays pour répondre aux objectifs climatiques. Lors de la COP28, qui s’est tenue il y a quelques semaines à Dubaï, une vingtaine de pays se sont engagés à tripler la production nucléaire d’ici à 2050. “Pour atteindre cet objectif, il faudra relever un défi crucial : réduire les risques liés à la construction et au financement dans le secteur du nucléaire”, souligne l’AIE.

Dans un monde où la demande d’électricité devrait augmenter plus rapidement au cours des trois prochaines années, avec une croissance annuelle moyenne de 3,4 % jusqu’en 2026, le nucléaire n’est pas le seul à progresser. L’AIE prévoit que la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité passera de 30 % en 2023 à 37 % en 2026, dépassant ainsi le charbon. Une hausse largement soutenue par l’énergie solaire photovoltaïque, toujours moins chère.

“La production d’électricité entraîne plus d’émissions de CO2 que tout autre secteur de l’économie mondiale, il est donc encourageant de voir que la croissance rapide des énergies renouvelables et l’expansion régulière du nucléaire sont en bonne voie pour répondre à la hausse mondiale de la demande d’électricité au cours des trois prochaines années”, a commenté Fatih Birol, directeur exécutif de l’agence.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :