Publicité

"L'équivalent de plus d'un mois de précipitations": les images des crues dans l'Hérault

D'intenses précipitations ont frappé dans la nuit de vendredi à samedi l'Hérault, placé un temps en vigilance rouge aux pluies et inondations, faisant entrer en crue certains cours d'eau mais sans dégâts notables, selon les pompiers de l'Hérault.

À Roqueredonde par exemple, non loin de la frontière avec l'Aveyron, 343 mm ont été relevés à 9h, dont la plus grosse partie tombée en six heures, selon Météo-France.

À une vingtaine de kilomètres plus au sud du département, un violent orage survenu en fin de nuit sur la commune de Lunas, avec des cumuls très localisés ayant atteint 350 millimètres entre 3h et 7h du matin, a fait sortir l'Orb de son lit.

Cette crue très rapide a emporté "plusieurs voitures" et inondé "plusieurs maisons sur un hameau situé en bordure du cours d'eau", a témoigné auprès de l'AFP le maire de Lunas, Aurélien Manenc, qui est également sapeur-pompier.

Dans le cadre d'un plan communal de sauvegarde, "une vingtaine de familles s'est réfugiée dans une salle polyvalente" sans qu'il n'y ait de victime, a-t-il poursuivi.

Précisant que "le cours d'eau est redescendu" depuis, il a souligné qu'"avec des prévisions de poursuite des précipitations cet après-midi. Nous restons donc en alerte".

Sur X, les pompiers du département ont quant à eux indiqué ce samedi matin qu'il n'y avait plus de danger même si des personnes étaient toujours bloquées au premier étage de leurs habitations.

"Des crues soudaines"

Sur l'Hérault, le Gard et la Lozère, "entre les précipitations déjà tombées cette nuit et ce matin, et celles attendues jusqu'en fin d'après-midi, les cumuls de précipitation seront très importants", pouvant "atteindre 200 à 300 mm sur les Cévennes, ponctuellement 350 à 400 mm", a prévenu Météo-France.

"En plaine, il n'est pas exclu d'atteindre ponctuellement de 100 à 140 mm", soit "l'équivalent de plus d'un mois de précipitations en moyenne pour ces départements", complète l'institut météorologique, qui met également en garde contre de très fortes bourrasques de vent voire de grêle pouvant toucher en particulier les départements littoraux.

Un vent fort d'est accompagnera cet épisode méditerranéen, le premier de la saison, soufflant toute la journée avec des rafales atteignant 70 à 90 km/h de la Camargue aux côtes varoises.

Trente-neuf départements - situés sur la façade atlantique, le quart nord-est ainsi qu'une grande partie de l'arc méditerranéen et la Corse - ont par ailleurs été placés en vigilance jaune aux orages ou aux pluies et inondations.

Ces épisodes de pluie "sont les conséquences des remontées d'air chaud et humide de la Méditerranée qui se produisent de façon critique de mi-septembre à mi-décembre, période pendant laquelle la mer est plus chaude ce qui favorise l'évaporation", a expliqué vendredi Christophe Mirmand, préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca), lors d'une conférence de presse. Il a souligné que "les crues qui en résultent peuvent être très soudaines et très dangereuses".

Article original publié sur BFMTV.com