Publicité

Qui est Léon Deffontaines, le « bébé Roussel » tête de liste du PCF aux européennes

POLITIQUE - Dans l’ombre du mentor ? Léon Deffontaines a lancé sa campagne pour les élections européennes lors d’une conférence de presse courant janvier depuis le siège du parti communiste situé à Paris. La tête de liste du PCF, âgée de 27 ans, était pour l’occasion entourée de politiques aguerris comme André Chassaigne, le président du groupe communiste à l’Assemblée, mais aussi de Fabien Roussel.

« Léon Deffontaines n’est pas connu, eh bien il a tout pour être connu demain », défend le secrétaire national du Parti, qui ajoute : « Moi aussi je n’étais pas connu avant les élections présidentielles ». Quant au surnom donné à son candidat - « bébé Roussel » - le chef de file semble au contraire s’en satisfaire, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article : « Quand le bébé est beau, on est fier d’être papa » rétorque en rigolant Fabien Roussel.

Nouvelle tête

Léon Deffontaines a également présenté les grands axes de son programme. Il consiste notamment à défendre le nucléaire et les grands travaux pour l’environnement, comme la ligne de fret Lyon-Turin pourtant contestée par les militants écologistes, à réorienter la politique agricole commune (PAC) en y incluant la souveraineté alimentaire ou encore à s’opposer à l’élargissement de l’Union européenne.

Des axes que le candidat a résumé dans un slogan « Reprenons la main en France et en Europe » inscrit sur l’affiche sur laquelle il figure avec Fabien Roussel. La technique est habituelle pour aider les électeurs à s’y retrouver. Mais le mentor n’est-il pas trop envahissant ? « Ce serait dommage de se passer d’une des personnalités politiques préférées des Françaises et des Français », élude Léon Deffontaines.

Le presque trentenaire fait partie des nouvelles têtes du parti. Né à Amiens, il a adhéré au PCF en 2016, puis devient secrétaire générale des jeunes communistes de 2019 à 2022. Durant la dernière campagne présidentielle, il était le porte-parole de Fabien Roussel. Les communistes ayant refusé l’idée d’une liste commune de la Nupes pour les européennes, Léon Deffontaines est mis au défi d’incarner le parti aux élections, mais les cadors ne sont jamais loin.

À voir également sur Le HuffPost :

Européennes : Glucksmann peut compter sur le soutien de Bové, après celui de Cohn-Bendit

Élections européennes 2024 : ce que disent les sondages à cinq mois du scrutin du 9 juin