Léo Grasset (DirtyBiology) accusé de viol et violences psychologiques, il répond et "conteste les accusations"

Léo Grasset accusé de viol et de violences psychologiques

Jeudi 23 juin 2022, Mediapart a publié une enquête particulièrement choquante qui a fait trembler le monde de YouTube. Celle-ci recueillait le témoignages de 8 femmes et quelques uns de leurs proches qui révélaient qu'elles auraient été victimes de violences psychologiques, sexuelles et comportement jugé problématique de la part du YouTubeur Léo Grasset, plus connu sur la plateforme sous le pseudo DirtyBiology. L'une d'elle a même dévoilé qu'elle aurait été victime d'un viol en juillet 2016.

Des révélations qui ont créé une onde de choc sur les réseaux sociaux et qui ne sont logiquement pas restées sans conséquences. Alors que les Internautes se sont empressés de présenter leur soutien envers les 8 femmes, ils n'ont également pas hésité à se désabonner de la chaîne du vidéaste en guise de manifestation. Aussi, en l'espace de 24h, Léo Grasset a notamment déjà perdu près de 50 000 abonnés sur YouTube.

Le YouTubeur répond et conteste

Face aux accusations de ces 8 femmes et à la défiance du public à son encontre, Léo Grasset - qui n'avait pas souhaité répondre aux questions des journalistes de Mediapart au moment de l'enquête, a finalement décidé de réagir dans la soirée du 23 juin 2022 en publiant un communiqué sur Twitter et Instagram.

A travers celui-ci, il y déclare notamment, "Je conteste totalement les accusations relayées à mon...

Lire la suite


À lire aussi

Nehuda accuse Ricardo Pinto d'être un "pervers narcissique" et balance sur ses violences, il répond
Joel Kinnaman (The Suicide Squad) accusé de viol : il répond que "c'est une tentative d'extorsion"
Léo Grasset : le YouTubeur DirtyBiology accusé de viol et de comportements toxiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles