Publicité

L'élongation crânienne de femmes vikings, l'indestructible rat-taupe nu et l'immunothérapie face au glioblastome : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 28 mars 2024 : les squelettes de trois femmes vikings présentant une élongation du crâne, le secret du rat-taupe nu pour avoir un cœur indestructible et l'immunothérapie face au glioblastome

L'actu des sciences du 28 mars 2024, c'est :

En Archéologie : Une étrange et inédite élongation crânienne observée chez trois femmes vikings.

  • Les squelettes de trois femmes retrouvés sur l'île suédoise de Gotland, en mer Baltique, présentant une importante déformation au niveau du crâne, questionnent les chercheurs.

  • Cette modification corporelle extrême, connue chez des populations du sud de l'Europe, n'avait encore été jamais observée dans la région scandinave à l'ère viking.

  • Les archéologues allemands Matthias Toplak et Lukas Kerk estiment que cette élongation crânienne pourrait avoir été utilisée comme signe d'identification par un groupe fermé de marchands.


En Animaux : Des chercheurs découvrent le secret du rat-taupe nu pour avoir un cœur indestructible.

  • Le rat-taupe nu possède est résistant au cancer ainsi qu'aux maladies cardiovasculaires. Son longévité exceptionnelle est attribuée à son mode de vie unique dans des environnements souterrains confinés.

  • Le secret de la résistance du rat-taupe nu réside dans son utilisation abondante de glycogène, un sucre complexe, pour fournir une énergie nécessaire à son cœur robuste et endurant, selon une étude parue dans la revue Nature Communications.

  • Comparé à d'autres espèces de rats-taupes, le rat-taupe nu présente une expression génétique cardiaque unique, adaptée à des conditions de vie extrêmes, comme la rareté d'oxygène dans son habitat surpeuplé.


En Cancer : L'immunothérapie face au glioblastome.

  • Une nouvelle immunothérapie testée sur des patients atteints de glioblastome, publiée dans le New England Journal of Medicine, montre une réduction rapide et spectaculaire de la taille des tumeurs cérébrales

  • L'étude, menée par l'équipe du Mass General Brigham Cancer Center, combine la technique des CAR-T avec des anticorps bispécifiques, montrant des résultats prometteurs chez trois patients en phase de récidive de glioblastome.

  • Malgré des régressions tumorales presque complètes chez certains patients, les effet[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi