Législatives: la majorité investit 263 nouveaux candidats dont Véran, Fesneau et l'ex-LR Reda

Richard Ferrand entouré d'Edouard Philippe, François Bayrou et Stanislas Guérini, présentent le nouveau parti de la majorité
Richard Ferrand entouré d'Edouard Philippe, François Bayrou et Stanislas Guérini, présentent le nouveau parti de la majorité

La majorité présidentielle a dévoilé ce samedi les noms de 263 nouveaux candidats investis pour les législatives de juin, dont Robin Reda qui a quitté LR pour rejoindre la macronie et dix membres du gouvernement actuel.

Proche de Valérie Pécresse, Robin Reda portera les couleurs de la majorité dans la septième circonscription de l'Essonne.

"Cette confiance m'honore", a-t-il expliqué sur Twitter, précisant vouloir "faire entendre la voix d'un élu de terrain, capable de participer au redressement du pays avec responsabilité".

"C'est sa décision... il ne sera plus LR", a réagi le patron de LR Christian Jacob, lors du Conseil national du parti réuni pour lancer officiellement la campagne des législatives et dont l'objectif est justement de dissuader toute tentation de ralliement à Emmanuel Macron.

A noter également que Marine Brenier, qui a quitté LR la semaine passée, est investie dans les Alpes-maritimes.

450 candidats déjà investis, plusieurs membres du gouvernement

Parmi les nouveaux noms, qui portent à 450 le nombre de candidats déjà investis par la majorité, figurent ceux de dix ministres, qui s'ajoutent à dix autres investis jeudi, dont Olivier Véran qui se représente dans sa circonscription de l'Isère.

Les autres membres du gouvernement en lice sont Marc Fesneau (Loir-et-Cher), Bérangère Abba (Haute-Marne) Brigitte Bourguignon (Pas-de-Calais), Franck Riester (Seine-et-Marne), Geneviève Darrieussecq (Landes), Joël Giraud (Hautes-Alpes), Olivia Grégoire (Paris) Nadia Hai (Yvelines) et Sarah El Haïry (Loire-Atlantique).

En revanche, Agnès Pannier-Runacher a finalement renoncé à se présenter dans le Pas-de-Calais.

Parmi les investis figurent les dirigeants de La République en marche (LaREM), qui s'appelle désormais Renaissance, dont son patron Stanislas Guerini (Paris) et celui des députés LaREM Christophe Castaner (Alpes-de-Haute-Provence).

876450610001_6305692020112

De nombreux proches d'Emmanuel Macron

De nombreux proches d'Emmanuel Macron brigueront également une circonscription, à l'image du maire de Poissy (Yvelines), le collaborateur David Amiel (Paris), Karl Olive, le conseiller politique Jérôme Peyrat (Dordogne), Thierry Solère (Hauts-de-Seine) ou encore Marc Ferracci, dans la 6e circonscription des Français de l'étranger.

Des proches de l'ancien Premier ministre Édouard Philippe, qui a lancé son mouvement Horizons, figurent également parmi les candidats comme le maire ex-LR d'Ajaccio Laurent Marcangeli qui se présente en Corse et celui de Fontainebleau Frédéric Valletoux (Seine-et-Marine).

A noter également que le patron des députés MoDem Patrick Mignola se représente en Savoie. En Savoie, Arthur Empereur, un collaborateur de Jean Castex à Matignon, est également en lice. Dans le Bas-Rhin, Charles Sitzenstuhl, proche du ministre des Finances Bruno Le Maire, briguera un premier mandat.

Parmi les députés sortants de la majorité, 12 n'ont pas été réinvestis, dont Claire O'Petit dans l'Eure. La dernière liste de candidats investis par la majorité présidentielle doit être dévoilée d'ici mardi.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles