Législatives: c'est toujours aussi serré entre la majorité et la Nupes, selon un sondage

En vue des législatives, seulement un point sépare les intentions de vote pour la majorité présidentielle et celles en faveur de la Nupes selon un sondage Ipsos/Cevipof pour "Le Monde".

La majorité présidentielle et l'alliance de gauche (Nupes) se trouvent au coude à coude devant le Rassemblement national (RN) en intentions de vote pour les législatives de juin, indique un sondage diffusé ce lundi qui par ailleurs pronostique une forte abstention.

Comme lors de la présidentielle d'avril, trois blocs se partagent les intentions de vote pour les législatives: la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron arriverait en tête avec 28%, juste devant la Nupes de Jean-Luc Mélenchon, donnée à 27%, tous deux se situant dans la marge d'erreur, suivis par le Rassemblement national de Marine Le Pen à 21%) souligne un sondage Ipsos/Cevipof pour Le Monde.

Le parti Les Républicains arrive en quatrième position avec 9% des intentions de vote et Reconquête!, le parti du polémiste d'extrême droite Éric Zemmour, se place en cinquième position avec 6%.

Majorité absolue pour la coalition présidentielle

A partir de ces intentions de vote, les projections en siège accordent la majorité absolue à la coalition présidentielle (LaREM/MoDem/Horizons/Agir), qui recueillerait entre 290 et 330 sièges, la fourchette basse étant très proche des 289 élus nécessaires pour qu'elle puisse gouverner sans s'allier à d'autres formations.

La Nupes deviendrait la deuxième formation à l'Assemblée nationale avec entre 165 et 195 sièges, devant LR qui en conserverait 35 à 65 et le RN qui en obtiendrait entre 20 et 45.

Selon cette enquête, la moitié seulement des Français sont certains d'aller voter au premier tour des législatives (entre 45 et 49%). Il y a cinq ans ces élections avaient été marquées par une abstention historique de plus de 51,3% au premier tour, et même de 57,4% au second tour.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage. Celui-ci a été réalisé du 16 au 19 mai auprès d'un échantillon de 11.247 personnes représentatif de la population française, inscrite sur les listes électorales, âgée de 18 ans et plus. La marge d'erreur se situe entre 0,3 et 0,9%.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Sandrine Rousseau: "Ce que renvoie le gouvernement comme message, c'est que la parole des femmes ne compte pas"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles