Législatives 2022: candidats élus, battus, réactions... revivez le second tour

Des militants regardent les résultats des élections législatives ce 19 juin 2022. (Photo: Gonzalo Fuentes via Reuters)
Des militants regardent les résultats des élections législatives ce 19 juin 2022. (Photo: Gonzalo Fuentes via Reuters)

Des militants regardent les résultats des élections législatives ce 19 juin 2022. (Photo: Gonzalo Fuentes via Reuters)

LÉGISLATIVES 2022 - Deux mois après la réélection d’Emmanuel Macron, les élections législatives mettent un terme à une longue séquence électorale qui aura été difficile pour l’exécutif. Malgré la nette défaite de Marine Le Pen et la déroute de la gauche en avril, le Rassemblement national et la NUPES ont réussi à s’imposer auprès des électeurs.

Ensemble n’obtient qu’une majorité relative à l’Assemblée national avec 245 députés, le gouvernement va devoir être remanié car plusieurs ministres n’ont pas réussi à se faire élire député. La NUPES s’impose comme la première force d’opposition avec 131 élus, pendant que le Rassemblement national fait une percée historique au palais Bourbon avec 89 candidats élus députés.

Revivez la soirée du second tour des élections législatives

23h45: Retrouvez tous les résultats du second tour des législatives grâce à notre carte interactive

23h20: Aymeric Caron élu d’une courte tête à Paris

L’ancien chroniqueur de Laurent Ruquier investi par la NUPES Aymeric Caron a battu le député sortant dans la capitale avec 51,65% des voix. Pierre-Yves Bournazel, candidat Ensemble, a reconnu sa défaite dans un tweet dans lequel il remercie ses électeurs et assure vouloir continuer à s’engager “au service des Parisiens”. Sandrine Rousseau, candidate NUPES-EELV, a également été élue à Paris.

23h10: Élus ou battus? Découvrez les résultats des membres du gouvernement

Gagnants et maintenus comme Damien Abad? Perdants et contraints de partir comme Amélie de Montchalin? Les résultats des 15 membres du gouvernement qui se présentaient aux législatives sont disponibles dans cet article: Ministres battus ou élu, tous les résultats des membres du gouvernement.

23 heures: Rachel Kéké, première femme de ménage élue à l’Assemblée

C’est une première dans l’histoire de l’Assemblée nationale: une ancienne femme de ménage est élue députée. Rachel Kéké, candidate NUPES et porte-parole des femmes de chambre de l’hôtel Ibis de Batignolles, bat l’ancienne ministre des Sports Roxana Maracineanu dans le Val-de-Marne.

22h55: Pour LFI, Quatennens, Ruffin et Garrido élus

Des figures LFI de premier plan ont assuré leur victoire. Adrien Quatennens, coordinateur du parti, a été réélu dans le Nord avec 65% des voix. “L’heure du peuple a sonné!”, a-t-il clamé sur Twitter. Plus de 60% des voix aussi pour François Ruffin, reconduit député de la Somme. “Le rempart à Macron, le rempart au RN: c’est nous!”, assure-t-il.

Première participation au scrutin, premier succès pour Raquel Garrido, ancienne porte-parole du parti. Elle a annoncé sur BFMTV sa victoire face au président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde qu’elle affrontait en Seine-Saint-Denis.

22h35: Borne appelle à “construire une majorité d’action”

Après l’annonce des résultats très décevants pour la majorité, Élisabeth Borne a estimé que “cette situation constitu(ait) un risque pour le pays”. “Mais ce vote, nous devons le respecter et en tirer les conséquences”, a déclaré la Première ministre, élue députée pour la première fois dans le Calvados ce dimanche.

“En tant que force centrale dans cette nouvelle Assemblée nous devons assumer une responsabilité particulière, a-t-elle souligné. Nous travaillerons dès demain pour une majorité d’action. Il n’y a pas d’alternative à ce rassemblement pour garantir à notre pays la stabilité. Les sensibilités multiples devront être associées et les compromis bâtis afin d’agir au service de la France.”

22h25: Le ministre Clément Beaune élu de justesse

En ballottage défavorable après le premier tour, le ministre des Affaires européennes Clément Beaune a battu son adversaire NUPES au second tour dans la 7e circonscription de Paris ce dimanche. Un cheveu les sépare: Clément Beaune récolte 50,73% des voix, contre 49,27% pour Caroline Mecary.

22h10: Stéphane Vojetta, tombeur de Manuel Valls, réélu

Il n’avait pas été investi par LREM qui lui avait préféré Manuel Valls. Stéphane Vojetta, le député sortant, a été réélu dans la 5e circonscription des Français de l’étranger avec près de 58% des voix, a-t-il annoncé sur Twitter. ”(Les électeurs) ont choisi un député qui travaillera au sein de la majorité présidentielle pour être efficace pour ses administrés, et pour permettre au président de Macron de continuer dans sa mission de réforme de la France et de l’Europe”, a-t-il écrit sur le réseau social.

À cette occasion, vous pouvez (re)visionner ci-dessous le reportage de notre journaliste Pierre Tremblay, qui s’est rendu en Espagne pour rencontrer Stéphane Vojetta.

21h50: Pour Bayou, LREM est responsable de la montée de l’extrême droite

“Le camp de la macronie a refusé de choisir et nous a insultés en mettant un signe égal entre nous, ses opposants, et la menace pour la République que représente l’extrême droite”, a déclaré le chef des écologistes Julien Bayou depuis le siège parisien de la NUPES. “Ils ont voulu éviter la défaite au prix du déshonneur et ce soir ils ont et la défaite et le déshonneur”, a-t-il lancé.

Julien Bayou a par ailleurs félicité les résultats pour les Verts et espère “envoyer le plus grand groupe de l’histoire de l’écologie politique à l’Assemblée nationale, renforcer les rangs de la gauche, et compter trois fois plus de députés que dans le mandat précédent”. Lui-même a été élu dans la 5e circonscription de Paris.

21h30: Damien Abad et Gérald Darmanin réélus

Ministres-candidats, ils jouaient leur poste lors de cette élection. Damien Abad, ministre des Solidarités, et Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, ont tous deux été réélus. “Les habitants de l’Ain et du Bugey viennent de me renouveler leur confiance avec 57,86% des voix! Un grand merci à eux: c’est la victoire du cœur, du courage, du travail et de la proximité”, a réagi le premier, dans la tourmente après des accusations de viol.

“Les habitants de Tourcoing et de la Vallée de Lys viennent de m’élire avec 57,52% des voix! Un grand merci à eux qui récompensent ainsi notre implantation locale et notre volonté politique nationale”, a également tweeté le second. Ont aussi été réélus Olivier Dussopt (Travail), Olivier Véran (Relations avec le Parlement), Marc Fesnau (Agriculture) et Franck Riester (Commerce extérieur).

21h20: Macron a échoué à affaiblir les extrêmes

Sérieux revers pour LREM et Ensemble lors de ces élections législatives. “Le président de la République voulait réduire les extrêmes, c’est raté”, écrit notre journaliste politique Astrid de Villaines. Découvrez son analyse complète des résultats ici: La Macronie signe un échec cinglant

21h15: La ministre Amélie de Montchalin perd face à Jérôme Guedj

Clap de finpour Amélie de Montchalin. La ministre de la Transition écologique est sèchement battue dans la 6e circonscription de l’Essonne par le socialiste Jérôme Guedj, investi par la NUPES. Devancée de 7 points au premier tour, Amélie de Montchalin n’a pas su rattraper son retard face à son adversaire.

21h10: Le boulanger Stéphane Ravacley n’entrera pas à l’Assemblée

Stéphane Ravacley, qui s’était fait connaître lors de sa grève de la faim pour la régularisation de son apprenti guinéen, n’a pas réussi à s’imposer. Les résultats donnent 52,2% pour le député sortant Éric Alauzet, contre 43,7% pour le candidat-boulanger investi par la NUPES.

“Mille mercis à toutes et à tous ! Vous vous êtes battus comme des lions. Ça ne passe pas ce soir. Dès demain, nous serons de nouveau dans l’action. Vous pouvez compter sur nous, la dynamique est lancée, rien ne nous arrêtera”, a-t-il réagi sur Twitter.

21 heures: Mélenchon pointe la “déroute” du parti présidentiel

“C’est une situation totalement inattendue, absolument inouïe. La déroute du parti présidentiel est totale et aucune majorité ne se présente”, a souligné Jean-Luc Mélenchon. “Nous avons réussi l’objectif politique que nous nous étions donné: faire tomber celui qui avait autant d’arrogance avait tordu le bras de tout le pays en étant élu sans qu’on sache pour quoi faire”, s’est-il réjoui. “Pas un instant nous ne renoncerons à l’ambition d’être ceux qui gouvernent ce pays.”

20h45: Marine Le Pen veut incarner une “opposition ferme”

Largement réélue dans le Pas-de-Calais, Marine Le Pen a exprimé “toute (s)a gratitude” aux électeurs qui ont voté pour elle et pour le RN, qui va pouvoir constituer un groupe de plusieurs dizaines de députés. “Nous incarnerons une opposition ferme et sans connivence, mais une opposition responsable, respectueuse des institutions”, a-t-elle déclaré. Elle “appelle tous les Français” à la rejoindre “dans cette aventure fraternelle et exaltante”.


20h30: Défaite pour Castaner et Ferrand

Le président du groupe LREM Christophe Castaner à l’Assemblée et le président de l’Assemblée Richard Ferrand ont tous les deux échoué. Ils ont pris acte des résultats. Christophe Castaner a exprimé sa “tristesse” sur le réseau social Twitter: “Ce mandat m’a permis d’être au service de notre territoire, que j’aime passionnément. Merci à ceux qui m’ont fait confiance. Je souhaite le meilleur à Léo Walter (NUPES, NDLR) et à nos Alpes-de-Haute-Provence”, a-t-il écrit.

20h20: “C’est moins que ce qu’on espérait”, reconnaît Attal

Après l’annonce des résultats, le ministre de l’Action et des comptes publics Gabriel Attal l’admet ce soir sur TF1, “c’est moins que ce qu’on espérait”. “Les Français ne nous ont pas donné de majorité absolue. C’est une situation inédite qui va nous imposer de dépasser nos certitudes, nos clivages. Personne n’a gagné”, a-t-il déclaré.

“Nous avons déçu un certain nombre d’électeurs”, a pour sa part regretté la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire sur France 2, qui dit son “inquiétude devant des extrêmes aussi hauts”.

20h15: La Première ministre élue de justesse dans le Calvados

Élisabeth Borne a réussi son pari. Les estimations donnent entre 52 et 53,5% pour la Première ministre dans la 6e circonscription du Calvados contre 47% pour Noé Gauchard, le jeune candidat investi par la NUPES. Élisabeth Borne était en ballottage favorable après le premier tour.

20h05: Explosion de joie à Hénin-Beaumont dans le QG de Marine Le Pen

Applaudissements nourris et drapeaux français brandis: les supporters de Marine Le Pen ont explosé de joie à l’annonce des résultats dans sa circonscription du Pas-de-Calais, où elle est réélue à 62,1% selon les estimations de l’institut Harris Interactive pour M6 et RTL.

20 heures: Macron perd sa majorité absolue selon les premières estimations

Il est l’heure des premières estimations nationales: Ensemble perd sa majorité absolue, et la NUPES s’impose comme la première force d’opposition. Le Rassemblement national de Marine Le Pen fait lui une percée historique et est assuré d’avoir un groupe important à l’Assemblée.

Ensemble (LREM, MoDem, Agir et Horizons) recueille de 200 à 260 sièges, la Nupes de 150 à 200 sièges, le RN de 60 à 102 sièges et la droite LR/UDI 45 à 80 sièges, selon les estimations de cinq instituts de sondages. Vous pouvez voir grâce à notre graphique ci-dessous, qui reprend les chiffres d’Ipsos, à quoi pourrait ressembler la prochaine Assemblée nationale.

19h40: Marine Le Pen organise sa soirée électorale dans un boulodrome

Marine Le Pen avait choisi un club de couture au premier tour. Cette fois, elle passe sa soirée électorale dans le boulodrome de son fief d’Hénin-Beaumont. Elle avait obtenu près de 54% des voix au premier tour et est donc largement favorite dans sa circonscription. Elle devrait s’exprimer vers 20h30.

19h20: Couac avec des bulletins RN dans les Alpes-Maritimes

Comme au premier tour, les couacs n’ont pas épargné le second tour des élections législatives. 8 bulletins au nom de Bryan Masson, candidat RN de la 6e circonscription des Alpes-Maritimes, se sont retrouvés dans la pile de son homologue de la 4e circonscription Alexandra Masson, rapportent nos confrères de France 3. Tous les mauvais bulletins seront comptés nuls.

19 heures: En Polynésie, Tematai Le Gayic élu député à seulement 21 ans

Il est né en 2000 et est déjà député. Tematai Le Gayic a été élu par les électeurs Polynésiens ce dimanche. Indépendantiste soutenu par la NUPES, il l’emporte de justesse face au candidat soutenu par Ensemble, avec 50,88% des voix. Découvrez son portrait dans notre article: En Polynésie, Tematai Le Gayic, probable plus jeune député de la Ve République.

18h40: Une majorité relative pour Macron? Ce ne serait pas une nouveauté sous la Ve République

Emmanuel Macron obtiendra-t-il la majorité absolue à l’Assemblée nationale? C’est l’un des enjeux majeurs de la soirée de ce dimanche. Deux fois dans l’histoire un président français a dû gouverner avec une majorité relative, comme l’explique notre journaliste Marie Haynes dans la vidéo ci-dessous.

18h20: La secrétaire d’État Justine Bénin battue en Guadeloupe

Sérieuse déconvenue pour l’exécutif: la secrétaire d’État chargée de la mer Justine Bénin, députée sortante, est arrivée derrière son concurrent de la NUPES Christian Baptiste (DVG) au second tour dans la 2e circonscription de Guadeloupe. Elle devra donc quitter le gouvernement.

18 heures: Les bureaux de vote commencent à fermer

Si tous les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures ce matin, tous ne fermeront pas à la même heure. Tout dépend de votre commune: certaines accueilleront les retardataires jusqu’à 19 heures, voire 20 heures dans les grandes villes.

17h30: Tout ce qu’il faut surveiller ce soir

Après un premier tour marqué par une abstention record et par la guerre des chiffres entre la NUPES et Ensemble arrivés au coude-à-coude, que faut-il surveiller pour ce second tour des législatives? La réponse dans notre article: Les points chauds à surveiller ce dimanche

17 heures: La participation en baisse par rapport au premier tour

Le beau temps aurait-il dissuadé les électeurs à se rendre dans leur bureau de vote? À 17h, la participation s’élève à 38,11% contre 39,42% la semaine dernière à la même heure pour le premier tour. En 2017 au second tour, le taux de participation s’élevait à 35,33% à 17 heures. Vous pouvez voir la participation dans chaque département ci-dessous.

Dans cette seconde carte, vous pouvez également regarder en détail la différence de mobilisation dans tous les départements entre le premier et le second tour.

13 heures: Macron, Mélenchon et Le Pen ont voté

Les trois leaders des partis et coalitions arrivés en tête au premier tour ont mis leur bulletin dans l’urne. Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national a voté dans son fief à Hénin-Baumont à 11h. Elle est arrivée en tête au premier tour dans la 11e circonscription du Nord-pas-de-Calais, avec 53,96% des voix.

Au même moment, Jean-Luc Mélenchon s’est affiché à Marseille, dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône pour laquelle il a été député pendant cinq ans. Le leader de LFI était accompagné de Manuel Bompart, président de sa campagne présidentielle et candidat à sa succession. De son côté, Emmanuel Macron s’est offert un bain de foule au Touquet après avoir voté vers 13h.

Midi: Faible participation, en légère hausse par rapport au premier tour 

18,99% des Français se sont déplacés dans les bureaux de vote à midi ce dimanche, soit 1,24 point de plus qu’en 2017 à la même heure. C’est aussi un peu plus qu’au premier tour, où la participation s’élevait à seulement 18,43%, un record.

8h59: Amélie de Montchalin, une des premières personnalités à voter

La ministre de la Transition écologique était très matinale pour ce deuxième tour. Amélie de Montchalin est candidate dans la 6e circonscription de l’Essonne et en ballottage défavorable face au socialiste et candidat de l’union de la gauche NUPES Jérôme Guedj. Si elle échoue, la ministre devra démissionner.

À voir également aussi sur le Huffpost: Jean-Luc Mélenchon est-il réellement d’extrême gauche?

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles