"A l'école du vice, Gabriel Attal devait être major de promo" : des membres du gouvernement balancent sans pitié sur le ministre du Budget

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Eliot Blondet/ABACAPRESS.COM
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

« Premier de la classe et "langue de vipère’" le ministre aux deux visages ». Tel est le titre du portrait de L’Express consacré à Gabriel Attal. Dans cet article revenant sur le parcours de l’ancien porte-parole du gouvernement devenu récemment ministre du Budget, nos confrères lèvent le voile sur la face cachée du jeune homme politique qui est loin de faire l’unanimité dans son propre camp. « Gabriel ne s'est pas fait que des potes, parce que... Voilà, il est comme il est, mais c'est le meilleur. Point », confirme d’ailleurs Cédric O., l’ancien conseiller d'Emmanuel Macron à l'Elysée et secrétaire d'Etat chargé du Numérique.

« Il est brillant, bosseur, éloquent, quand il va sur un plateau vous pouvez être parfaitement serein, vous savez que ça va bien se passer : c'est en cela qu'il est reconnu par tout le monde », ajoutent plusieurs ministres restés anonymes. Mais tous ne vantent pas les mérites de ce symbole de réussite de la Macronie. Certains pointent du doigt par exemple son manque de transparence et sa manie d’annoncer des choses par la presse et pas en face. « Gabriel Attal jouit chez ses collègues du gouvernement, qu'ils viennent de la droite, du centre, ou de la gauche, d'une réputation peu flatteuse. Elle n'enlève rien à ses qualités, précisent-il...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles