Publicité

Koh-Lanta (TF1) : Épreuves, colliers d'immunités inédits, cyclone... tout ce qui vous attend dans la nouvelle saison !

Un grand cru

« On vous réserve du grand Koh-Lanta, avec une finale en apothéose, comme on n’en a jamais eu dans l’histoire de l’émission. » C’est la promesse de Rémi Faure, directeur des programmes de flux du groupe TF1, pour cette nouvelle saison, baptisée Les Chercheurs d’immunité. Une référence au collier d’immunité, « graal » pour l’aventurier qui en trouve un, car celui-ci le protège de l’élimination au conseil. Un précieux avantage qui sera au coeur de cette saison, tournée aux Philippines, sur l’île de Luçon.

La chasse aux colliers est ouverte !

Cette année, il y en aura davantage à trouver, et ils seront disséminés partout sur les camps. Les aventuriers pourront bénéficier d’indices pour les débusquer, dont certains seront cachés sur le lieu des épreuves. « Un casse-tête à filmer sans que les candidats ne s’en aperçoivent », souligne Denis Brogniart. Pour corser le tout, certains indices seront écrits à l’encre sympathique, une astuce que seul le feu peut révéler… Encore faut-il y penser ! Autre nouveauté : les colliers seront investis de pouvoirs inédits, celui d’autoriser à donner l’immunité ou à pénaliser un autre candidat. « On a eu un conseil avec trois colliers. Ça ne s’était encore jamais vu ! », confie l’animateur.

À lire également

Koh-Lanta, les chasseurs d'immunité : Découvrez les 20 aventuriers de la nouvelle saison (PHOTOS)

Un trek dantesque

La production a concocté de nouvelles épreuves, dont un trek sur deux jours, qui poussera les naufragés dans leurs retranchements. En plus de la fatigue et de la faim, ils devront composer avec une météo catastrophique. « Cette épreuve va se dérouler de nuit, en deux endroits différents pour chaque équipe, et je ne retrouverai les candidats qu’au petit matin, pour leur annoncer le verdict », explique Denis.

« Storm is coming »

Si, en 2021, le tournage du Totem maudit avait été retardé à cause de grosses intempéries, cette fois, c’est un cyclone qui va venir perturber le déroulement du jeu. « On a dû déménager les candidats de leurs camps, changer des sites d’épreuves à la dernière minute, car on pense à l’intégrité des gens et ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi