Publicité

Koh-Lanta – Sara éliminée : "Je l’ai ressenti comme une grosse injustice"

Comment avez-vous vécu la spirale de défaites de la tribu Jaune ?

Sara : On essayait de rester positif, mais moralement c’était très dur à encaisser. Dans la vie, je suis très compétitrice et je déteste perdre. On aurait pu renverser la tendance plus tôt, mais avant les épreuves, on se mettait une pression telle, que ça en devait contre-productif

Comment avez-vous réagi au virulent discours d’Alexis au conseil, il y a quelques semaines ?

On n’a rien compris ! Sur le moment on s’est tous dit, qu’il en avait marre de l’aventure et qu’il l’a fait exprès pour se faire éliminer. À la base, je n’allais pas voter contre lui, mais il m’a tellement perdue, que je ne savais plus s’il voulait sortir ou pas...

Son intervention a-t-elle été bénéfique aux jaunes ?

Oui parce que ça a permis de faire éclater l’alliance au sein de l’équipe et d’apaiser le groupe. Ça m’a également ouvert les yeux personnellement. J’ai compris à ce moment, qu’il se passait des choses dans mon dos. Je ne savais pas que certaines personnes me critiquaient. Je suis tombée de haut, parce que lorsque quelque chose me dérange je le dis tout haut, donc j’étais déçue que mes coéquipiers n’aient pas fait de même. À partir de ce moment, j’ai perdu confiance en eux, notamment en Amri, Sébastien et Aurélien qui me parlaient peu.

À lire également

Koh-Lanta : Pourquoi Denis Brogniart a offert du riz à l’équipe des jaunes ? Il répond !

Amri affirme la fin de l’alliance au sein des jaunes, mais reste lié à Aurélien et Sébastien… Vous sentiez vous à l’écart ?

Non, ce n’était pas dérangeant car il s’agit plus d’une alliance naturelle et d’affinités. Ils ont eu un feeling immédiat qui ne s’explique pas, dès le début de l’aventure. Là où, je suis moins d’accord c’est quand Pauline et Léa affirment avoir été mises à l’écart du groupe et, je n’avais pas cette impression.

Comment avez-vous vécu le bivouac, la nuit dans la jungle ?

C’était un peu effrayant… Même si on sait qu’on n’est pas en danger, car l’équipe médicale n’est jamais loin. Il faisait très froid, ça grouillait de bestioles, je sentais des trucs nous marcher dessus… Je n’ai pas la phobie des insectes mais...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi