Publicité

« Koh Lanta » : la punchline de Denis Brogniart envers Alicia déclenche l’hilarité générale [SPOILERS]

Denis Brogniart a fait l’unanimité avec cette punchline dans « Koh Lanta » le 20 février 2024.
CAPTURE D’ECRAN / TWITTER @DENISBROGNIART Denis Brogniart a fait l’unanimité avec cette punchline dans « Koh Lanta » le 20 février 2024.

TÉLÉVISION - Une « masterclass ». Lors de la diffusion du deuxième épisode de la nouvelle saison de Koh Lanta sur TF1 ce mardi 20 février, une nouvelle punchline de l’animateur Denis Brogniart a fait l’unanimité et provoqué l’hilarité générale chez les téléspectateurs.

Comme Jean dans « Koh-Lanta », peut-on vraiment attraper un coup de soleil aux yeux ?

Cette semaine, c’est Alicia, entrepreneuse de 23 ans et dont le fort caractère a très vite agacé les internautes, qui a été éliminée par son équipe. En voix-off à la toute fin de l’émission, Denis Brogniart habitué des phrases choc déclare alors : « La vendeuse de piscine a bu la tasse. » La candidate était vendeuse de piscine.

« Y’a pas à être aussi drôle. Denis me tue à chaque fois », « on a tous rigolé sur la phrase de Denis, le meilleur moment de l’émission ce soir », « Denis il rigole pas, il clash sévère », « je suis mort Denis n’a pas osé », « quelle masterclass Denis »... Les commentaires se comptent par dizaines sur X (ex-Twitter).

Alicia s’est vite fait remarquer. Grande gueule, elle disait dès le premier épisode qu’elle avait des problèmes avec les relations humaines. Elle n’a d’ailleurs pas hésité à parfois répondre très sèchement à ses coéquipiers. Julie en a fait les frais ce mardi, écopant d’un : « Tais-toi ! » lorsqu’elle a voulu s’immiscer dans la conversation qui se tenait à côté d’elle.

« Fort caractère »

Une attitude qui a choqué les téléspectateurs. Pour eux, il ne s’agissait plus d’un « fort caractère » comme la jeune femme originaire de l’Ain le prône, mais purement et simplement de méchanceté. Dans une interview à Télé-Loisirs post-élimination, Alicia assume : « Je suis comme ça. Je ne vais pas jouer un rôle pour être hypocrite et faux-cul. Je suis dans Koh-Lanta comme je suis dans la vie. Je voulais me reconnaître et là, je me reconnais à l’image à 2000 % ! »

Son comportement a été abondamment commenté mais elle assure ne pas s’en occuper. « À part Instagram, je n’ai pas de réseaux sociaux. Et je ne regarde pas les critiques. En tout cas, je préfère être critiquée pour ce que je suis qu’être aimée pour ce que je ne suis pas. Les critiques ne m’atteignent pas », déclare-t-elle.

Des candidats détestés dans Koh-Lanta, notamment pour leur franc-parler ou leurs stratégies, il y en a déjà eu. Cependant, cela ne justifie en rien la haine sur les réseaux sociaux, le harcèlement et les menaces de mort, comme certains en ont été victimes par le passé, à l’image de Coumba à l’issue de Koh-Lanta : la légende ou encore Clémentine, candidate de la 17e saison du jeu.

Alicia a par ailleurs révélé dans une interview à 20 Minutes être atteinte de la mucoviscidose, chose qu’elle n’avait pas dit à ses camarades et que les téléspectateurs ignoraient également jusque-là.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Dans « Pékin Express », le nouveau drapeau blanc, symbole d’une course encore plus stratégique

Rodolphe Belmer, ex de Canal+, tacle Vincent Bolloré et ses interventions directes dans les contenus