Publicité

Kim Jong-un en larmes : le dictateur nord-coréen s'effondre lors d'une scène surréaliste

C'est une scène surprenante qui s'est déroulée en Corée. Lors de la 5ᵉ conférence nationale des mères, le dirigeant Kim Jong-un a fondu en larmes devant les spectateurs. Selon le dirigeant, la baisse du taux de natalité en Corée est très problématique. L'homme de 39 a demandé aux femmes nord-coréennes d'avoir plus d'enfants. D'après le Fonds des Nations Unies pour la population, 1,8 enfant par femme naîtrait en Corée du Nord d'ici 2023. Ce chiffre reste supérieur à celui de certains de ses voisins "aux prises avec une tendance à la baisse similaire." Dans son discours très préparé relayé dans une vidéo, le dictateur s'essuyait les yeux alors qu'il s'adressait à la foule, rapporte le MailOnline. "Prévenir une baisse du taux de natalité et bien s'occuper des enfants sont toutes nos tâches ménagères que nous devons assumer lorsque nous travaillons avec les mère", a-t-il expliqué. Il a ensuite rappelé aux femmes l'importance d'inculquer les valeurs de son parti communiste à leurs enfants. Kim Jong-un a ainsi affirmé que l'Etat devait encourager les femmes pour empêcher le taux de natalité de baisser et s'assurer des services aux familles, dont la garde d’enfants. Parmi les spectateurs se trouvaient de nombreuses femmes vêtues de vêtements traditionnels multicolores. Pour la première fois depuis onze, ma rencontre nationale des mères a eu lieu dimanche et lundi dans le pays.

Le parti de Kim Jong-un n’obtient pas 100% aux élections (...)

Lire la suite sur Closer

Couple assassiné en Isère : ce dernier dîner auquel le père de famille s’est rendu avec son fils Valentin
TÉMOIGNAGE. “Je suis experte en parfum et ces fragrances sont sur ma short list pour Noël 2023”
Mort de Marwan Berreni : le témoignage troublant des deux dernières personnes à l’avoir vu vivant
Gérard Depardieu accusé de viols : “en érection, je fais…”, ces propos chocs qu’il aurait tenus face caméra
Elle se dispute avec son petit ami puis prend sa voiture, la suite est atroce