Publicité

Kiev visé par une attaque de missiles d’une ampleur inédite depuis des semaines

Une vidéo montrant des édifices en flammes, des pompiers en action et des débris qui jonchent le sol, accompagnée d’un commentaire : “Cette terreur se poursuit chaque jour et chaque nuit.” C’est avec ces images et ces mots, relayés par The New York Times, que Volodymyr Zelensky a commenté, sur le réseau social X, la dernière attaque en date contre Kiev.

Selon le quotidien américain, il s’agit de “la plus grande attaque depuis des semaines” menée contre la capitale ukrainienne. Pas moins de 31 missiles russes auraient été interceptés par la défense aérienne ukrainienne. Si aucun décès n’est à déplorer après cette attaque de grande ampleur, 17 civils ont tout de même été blessés dans plusieurs quartiers de la ville et dans la région de Kiev après des retombées de débris de missiles.

“Les frappes de jeudi sur Kiev font écho à une stratégie utilisée par la Russie lors d’attaques aériennes fin décembre, qui consistait à submerger les défenses aériennes de l’Ukraine par de multiples tirs de divers types de missiles”, précise le New York Times, qui ajoute :

“La Russie a lancé relativement peu d’attaques de missiles à grande échelle ces derniers mois, et ce malgré sa capacité à produire plus de 115 missiles à longue portée par mois, selon des responsables ukrainiens.”

Cet état de fait serait la conséquence d’un possible “changement de stratégie” de Moscou dans l’utilisation de sa force de frappe, souligne de son côté The Kyiv Independent. En effet, cet hiver, contrairement au précédent, le Kremlin aurait préféré diriger ses attaques contre “la production de l’industrie militaire ukrainienne” plutôt que contre les infrastructures civiles fournissant de l’énergie, affirme le média en ligne, citant des déclarations de janvier émanant des services de renseignements ukrainiens et du ministère de la Défense britannique.

Quoi qu’il en soit, l’hiver est désormais terminé, et pour le Kyiv independent le temps est au bilan. “Au total, au moins 45 personnes ont été tuées dans la capitale et plus de 130 blessées lors de cet hiver.” Le média rappelle que la seule attaque du 29 décembre 2023 avait causé la mort de 33 habitants de la capitale. Un bilan important, mais qui aurait pu être bien pire sans le système de défense antiaérien Patriot et d’autres systèmes de défense avancés [fourni par les alliés occidentaux de Kiev] qui ont aidé à protéger les ciels de Kiev et d’autres villes.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :