Publicité

Kev Adams fait une mise au point après ses propos polémiques sur Gérard Depardieu : "Il y a des choses que je n'accepte pas"

Kev Adams tente de mettre fin à la polémique. Le 2 janvier dernier, soit quelques jours après la diffusion du Complément d'enquête dédié à Gérard Depardieu, l'humoriste s'était prononcé pour la première fois sur l'affaire lors d'une avant-première de son film Maison de retraite 2, où l'acteur accusé de viols et d'agressions sexuelles fait une apparition. Le comédien de 32 ans avait fait beaucoup réagir pour avoir déclaré : "Je pense que c'est certainement le plus grand acteur français. Sans aucun doute, d'ailleurs. Moi, j'ai adoré travailler avec lui, j'ai appris beaucoup. Et évidemment, il n'a jamais eu de comportement déplacé que ce soit verbal ou physique sur le plateau de tournage. Maintenant, je pense que beaucoup d'entre vous ont vu des images assez choquantes ou ont entendu parler d'images assez choquantes. Évidemment, je me plie totalement à la justice, il a été offensant, agressif. S'il a été irrespectueux de quelconque manière que ce soit, avec qui que ce soit, évidemment qu'il doit être puni pour ça, peu importe ce qu'il a fait ou ce qu'il a construit. (...) Oui, j'ai beaucoup d'amour pour ce mec-là et je trouve que c'est un très très grand. Et j'espère que tout ira pour le mieux pour lui et si ce n'est pas le cas, c'est que la justice en aura décidé autrement parce que ce sera certainement justifié et mérité. Mais pour l'instant, je lui souhaite le meilleur."

Actuellement présent au festival de l'Alpe d'Huez, Kev Adams a une nouvelle fois été interrogé sur le cas Gérard Depardieu. L'occasion pour l'humoriste d'expliquer pourquoi il avait décidé de ne pas couper au montage les passages où figurait Gérard Depardieu dans Maison de retraite 2 : "On a pensé à supprimer les scènes", déclare-t-il auprès de BFMTV ce mardi 16 janvier. "Maintenant, il joue un personnage qui est décédé dans le premier film. Il est décédé dans le premier film bien avant toutes les polémiques qui ont eu lieu sur lui. Aujourd'hui, pour moi, il n'est pas du tout dans ce f...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi