Publicité

Kev Adams à l’Alpe d’Huez, 24 heures après son opération : « Je suis bourré de médocs »

Jusqu’au bout sa présence au Festival de l’Alpe d’Huez était incertaine, et pour cause : quelques heures avant le coup d’envoi de la 27e édition, il était à l’hôpital. Parce qu’il ne voulait absolument pas manquer la projection de son nouveau film « Maison de retraite 2 » en ouverture, ce 15 janvier, Kev Adams s’est dépassé physiquement.

« On a connu mieux mais très très heureux d’être là, la joie prend le dessus sur la douleur post-opération », a-t-il confié à Paris Match, lundi soir. À la question de savoir ce qu’il s’est passé exactement, le comédien a expliqué : « J’ai été opéré dans la nuit de samedi à dimanche à l’hôpital de Cannes, d’une appendicite qui s’est aggravée en début de péritonite. Donc pas très marrant et très douloureux. »

Son insistance « terrible » a eu raison des précautions des médecins, qui ont finalement libéré Kev Adams dimanche pour qu’il soit à l’Alpe d’Huez avec l’équipe de « Maison de retraite 2 » dès le lendemain. Non sans conditions : « Je fais très attention à mes pansements, je prends mes médicaments trois fois par jour, je suis bourré de médocs, mais c’était impensable pour moi de rater l’Alpe d’Huez. Je crois que ça se joue aussi dans la tête. Les médecins m’ont dit dimanche que ça serait impossible mais, comme un objectif un peu étrange, je me suis dit, "il faut que j’y aille", il faut que j’y aille ». C’est tellement de fierté, tellement de bonheur d’être ici. »

À lire aussi Kev Adams : bien présent à l'Alpe d'Huez après son ho...


Lire la suite sur ParisMatch