Publicité

Le Kenya pleure son “héros” Kelvin Kiptum, recordman du monde du marathon

“Le monde a perdu l’un des hommes les plus rapides qu’il ait jamais connus.” Il avait seulement 24 ans et “bien sûr, beaucoup de choses l’attendaient”, poursuit le présentateur de KTN News dans la vidéo ci-dessous. Peu après l’annonce de la mort du marathonien Kelvin Kiptum, la chaîne kényane a longuement rendu hommage à l’étoile montante de la course à pied.

Recordman du monde de marathon depuis le 8 octobre 2023, le coureur kényan est mort dimanche 11 février, vers 23 heures, dans un accident de la route près de la ville d’Eldoret, dans l’ouest du Kenya. Son entraîneur, le Rwandais Gervais Hakizimana, est également mort dans l’accident.

Mort d’un héros kényan

Pleurant la perte d’un “héros”, le président de la Fédération kényane d’athlétisme, Jackson Tuwei, a détaillé les circonstances de l’accident au cours d’une conférence de presse retransmise par KTN News. “Kelvin a perdu le contrôle du véhicule, il a quitté la route et est tombé dans un fossé. Il a roulé dans ce fossé pendant 60 mètres avant de heurter un arbre”, a-t-il indiqué. Le coureur et son entraîneur sont morts sur le coup. Une passagère qui les accompagnait a été conduite à l’hôpital dans un état grave.

“Choqué et profondément triste”, Sebastian Coe, le président de la Fédération internationale d’athlétisme, World Athletics, est l’un des premiers à avoir rendu hommage au coureur, note le magazine Athletics Weekly. “C’est seulement cette semaine, à Chicago, là où Kelvin a établi son extraordinaire record du monde du marathon, que j’ai pu homologuer officiellement son temps historique. Un athlète incroyable qui laisse un héritage incroyable. Il va terriblement nous manquer”, a écrit sur le réseau social X (ex-Twitter) le responsable.

Kelvin Kiptum avait battu le record du monde du marathon à seulement 23 ans, en bouclant le marathon de Chicago en 2 heures et 35 secondes, rappelle Runner’s World. “C’était seulement son troisième marathon”, poursuit le mensuel spécialisé dans la course à pied, qui évoque un record “stupéfiant”. S’extasiant sur les performances du jeune coureur, le quotidien kényan Nation lui avait consacré un portrait peu après sa performance. Le journal rappelait qu’il avait “oblitéré” de 34 secondes le précédent record détenu par le Kényan Eliud Kipchoge, “cinq ans seulement” après le début de sa carrière.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :