Publicité

Kate Middleton : les théories du complot sur la princesse viendraient de Russie

Quelque temps avant qu’elle n’annonce être atteinte d’un cancer, les théories concernant Kate Middleton couraient en nombre sur les réseaux sociaux. Selon des experts de l’Université de Cardiff au Pays de Galles, nombre de fake news concernant la santé de la princesse de Galles ont été relayées en nombre depuis des comptes basés en Russie.

« Ce n’est pas comme si ces comptes liés à la Russie étaient à l’origine de l’histoire ; ils l’ont relayée », a pondéré Martin Innes, directeur du Security, Crime and Intelligence Innovation Institute de l’université de Cardiff, auprès de « NBC ». Cette équipe de chercheurs aurait ainsi identifié pas moins de 45 comptes partageant des informations sur la princesse de Galles sur X seraient liés au groupe « Doppelgänger », du nom d'une campagne de désinformation russe. Ces comptes partageaient usuellement des contenus pro-Russie ou anti-Ukraine. Un moyen pour eux « d’améliorer leurs propres statistiques de trafic et le nombre de leurs abonnés », a commenté ce même chercheur, auprès du « New York Times ».

Le but de la diffusion d'informations erronées est aussi de « déstabiliser », pour « saper la confiance dans les institutions : le gouvernement, la monarchie, les médias », explique Martin Innes, ajoutant que « ce genre d’histoires est le moyen idéal pour y parvenir ». Selon le « Telegraph », la Chine et l’Iran pourraient aussi être impliqués dans le relais d’informations erronées concernant la princesse.

La santé de la princesse était ...


Lire la suite sur ParisMatch