Publicité

Kate Middleton : "La seule à...", la princesse au coeur d'un enjeu crucial même pendant sa convalescence ?

Depuis plusieurs mois, la famille royale britannique se retrouve plongée dans une situation inconfortable marquée par des divisions interne. Au cœur de cette tourmente : le prince Harry et Meghan Markle qui ont décidé de déménager aux États-Unis et de laisser de côté leurs obligations royales. Tandis que le prince Harry tente un rapprochement depuis l'annonce du cancer de son père, le roi Charles III, le prince William semble se montrer inflexible quant à son retour. Pourtant, il paraîtrait qu'une personne bien spécifique pourrait faire changer les choses : Kate Middleton, explique Pure People. Selon Ingrid Seward, experte de la monarchie britannique, il lui semble difficile d'imaginer que le prince Harry ait complètement coupé les ponts avec sa belle-sœur. Son avis, qui n'engage qu'elle, s'appuie principalement sur la profonde amitié qui liait Harry à Kate lorsqu'ils étaient plus jeunes. En admettant que ce lien continue d'exister, sous une forme ou une autre, il se pourrait qu'il devienne un pilier permettant d'apaiser les tensions actuelles au sein de la famille royale.

Kate Middleton pourrait influencer le retour du prince Harry

En dépit des nombreuses critiques et des accusations du prince Harry à l'encontre de la famille royale, notamment dans son livre Le Suppléant où il aborde ouvertement des sujets sensibles comme la violence ou le racisme, l'idée que Kate Middleton et lui soient toujours en contact pourrait représenter une lueur d'espoir. (...)

Lire la suite sur Closer

"Il faut se méfier des petites filles" : le discours de Judith Godrèche fait l’effet d’une bombe aux César 2024
TÉMOIGNAGE. "Ma cousine a donné le pire prénom à sa fille avant de s'effondrer en larmes en s'en rendant compte"
Sommeil : quel est le menu idéal pour passer une bonne nuit ?
Le mensonge de son mari lui permet de vivre 20 ans de plus malgré son cancer
TÉMOIGNAGE. “Voilà la triste raison pour laquelle j’aurais voulu avoir le cancer”