Publicité

Direct - Kate Middleton : un soignant a tenté de lire son dossier médical, une enquête ouverte

Depuis sa sortie de l'hôpital en janvier, les rumeurs sur l'état de santé de Kate Middleton vont bon train. La princesse de Galles a de plus confirmé que la photo publiée sur ses réseaux sociaux à l'occasion de la fête des mères avait bel et bien été retouchée. Les théories les plus folles circulent désormais à son sujet, et chaque photo et vidéo est passée au peigne fin.

WILLY-BRANDT-STRASSE 1, BERLIN, GERMANY - 2017/07/19: Catherine Duchess of Cambridge at Germany Chancellery during their state visit with (not seen) Prince William Duke. (Photo by Jakob Ratz/Pacific Press/LightRocket via Getty Images)
Direct - Kate Middleton : un soignant a tenté de lire son dossier médical, une enquête ouverte. (Photo by Jakob Ratz/Pacific Press/LightRocket via Getty Images)

Absente publiquement depuis bientôt trois mois, la princesse de Galles est toujours au centre de toutes les inquiétudes de la part du grand public, et les rumeurs sur sa santé vont bon train depuis sa sortie de l'hôpital après une opération de l'abdomen, le 16 janvier 2024.

Les théories continuent de grandir depuis que la principale intéressée a confirmé que la photo publiée sur ses réseaux sociaux à l'occasion de la fête des mères avait bel et bien été retouchée. Depuis, les internautes tentent de prouver que toutes les photos récentes de la princesse, officielles ou capturées par des paparazzi, ont été trafiquées. Et la dernière vidéo de la princesse, prise ce week-end par un badaud, où on la voit faire des courses avec son époux le prince William, ne fait pas exception.

Suivez notre live ci-dessous pour en savoir davantage sur l'état de santé de Kate Middleton et les spéculations qui entourent la princesse de Galles.

INFOS EN DIRECT TERMINÉES8 mises à jour
  • À la une

    Kate Middleton : un membre du personnel de la London Clinic a tenté d'en savoir plus sur son état de santé

    Une enquête a été ouverte outre-Manche après qu’un agent de la London Clinic – où ont l’habitude de se faire soigner les membres de la famille royale – a tenté de lire le dossier médical de la princesse pendant qu’elle était hospitalisée pour une opération de l'abdomen en janvier dernier.

    Selon le Daily Mirror, "au moins un membre du personnel aurait été surpris en train d’essayer d’accéder » aux notes médicales de la princesse. L'établissement aurait alors "contacté le palais de Kensington immédiatement après que l’incident ait été porté à son attention et assuré au palais qu’une enquête approfondie serait menée."

    La clinique londonienne a refusé de commenter ces allégations, mais a déclaré : "Nous croyons fermement que tous nos patients, quel que soit leur statut, méritent une totale intimité et confidentialité concernant leurs informations médicales." L'hôpital a informé le palais de la violation présumée dès qu'elle a été découverte, rapporte le tabloïd. Le palais de Kensington a déclaré : "C'est une affaire qui concerne la London Clinic."

  • Kate Middleton : son opération de l'abdomen remise en cause, les théories d'une experte royale

    Une nouvelle rumeur concernant l'état de santé de Kate Middleton agite l'actualité. Opérée à l'abdomen au mois de janvier 2024, la princesse de Galles a vu ses engagements royaux suspendus. Peu d'informations officielles circulent à ce sujet, si bien que de nombreuses théories continuent d'affluer.

    "Si on se penchait quelques secondes sur l'hypothèse que sa maladie soit celle de Lady Diana, qui a fait plusieurs fausses couches et qui a été atteinte du syndrome de Gravidarum (qui consiste en des nausées intenses à l'origine d'une déshydratation, d'une perte de poids et d'une cétose survenant au cours de la grossesse) ?", se questionnait ainsi une experte de la famille royale, Elizabeth Gouslan, journaliste et autrice de "Meghan ou le désespoir des princesses", ce mardi 19 mars 2024 sur BFMTV.

    Elle a ajouté : "Elle (Kate Middleton ; ndlr) a déjà été atteinte de Gravidarum (lors de ses précédentes grossesses ; ndlr). Comme sa belle-mère (...) Peut-être qu'elle est alitée, qu'elle a fait une fausse couche, tout est possible... Pourquoi ne pose t-on pas le problème de, peut-être, un 4e enfant, et ça tourne mal, et elle est alitée, et un avortement ? Pourquoi pas ?" Impossible, pour l'heure de confirmer de telles affirmations.

  • Kate Middleton : la princesse reprendra ses activités plus tard que prévu

    Que les fans de Kate Middleton prennent encore leur mal en patience car il semblerait que la princesse ne sera pas de retour sur le devant de la scène juste après Pâques, comme l'avait initialement annoncé le Palais de Kensington le 17 janvier dernier.

    D'après le quotidien "Times", qui relaie le témoignage d'une source proche de William et Kate, la convalescence de la princesse sera plus longue que prévue.

    Roya Nikkhah, rédactrice en chef de la rubrique royale auprès du "Sunday Times", édition dominicale du "Times", a déclaré que le retour de Kate ne se fera pas avant le 17 avril. Pourquoi cette date ? La journaliste Roya Nikkhah, qui a décortiqué l'agenda royal, a assuré que la date de retour coïnciderait avec les vacances scolaires de ses enfants.

    Il ne faudra pas non plus s'attendre à voir la princesse à la solennelle messe de Pâques. Sur son "Royal Blog", Paris Match précise que Ce sera la première fois depuis de nombreuses années que la princesse ne sera pas auprès des siens pour ce rendez-vous. Chaque année, la famille royale au grand complet se rend en cortège, mené par le roi Charles III et son épouse, jusqu’à Windsor pour assister à une messe.

  • Une autre photo de Kate Middleton a aussi été retouchée, assure Getty Images

    La cellule de communication de la famille royale britannique doit vivre une période de crise. Quelques jours après le scandale de la photo de la fête des mères retouchée par Kate Middleton, une autre photo de la famille royale aurait été manipulée assure Getty Images. La fameuse banque d'images épingle un cliché du 21 avril 2023, diffusé sur le compte Twitter de Kate et William et prise par Kate, six mois avant la mort d'Elizabeth II. Une photo sur laquelle on distingue la Reine en compagnie de tous ses petits et arrières-petits-enfants dans le salon du château de Balmoral, en Écosse.

    D'après Getty Images, la photo aurait été retouchée à 7 reprises. L'agence photo indique désormais que la photo a été "modifiée numériquement sur le fichier d’origine".

    La famille royale n’a pas encore réagi à ces nouvelles révélations, qui risquent d'entacher encore plus la crédibilité que les Britanniques ont dans les déclarations officielles des Palais.

  • Kate Middleton : une nouvelle théorie avance que la BBC serait en état d'alerte dans l'attente d'une annonce sur la famille royale

    Depuis 48 heures, sur TikTok et sur X, plusieurs internautes affirment que, selon leurs sources, la chaîne britannique BBC serait "en stand-by", en état d'alerte après avoir été prévenue que le palais de Buckingham était sur le point de faire une grande annonce au sujet de la famille royale. Sous le hashtag #RoyalAnnoucement (annonce royale, ndlr), les théories se multiplient : certains vont jusqu'à affirmer que le roi Charles III est décédé depuis plusieurs jours, et que le prince William s'apprête à monter sur le trône.

    Mais d'où vient cette rumeur au sujet de la BBC ? Selon les internautes, la déclaration est prévue pour ce mardi 19 mars 2024, dans le courant de la journée, et estiment que le changement de logo du compte officiel de la chaîne, devenu noir, est un sombre présage concernant la nature de l'annonce en question.

    Malgré l'ampleur de la rumeur en ligne, aucune des parties impliquées n'a confirmé ces affirmations. Toutefois, le palais de Buckingham refuse, à l'heure actuelle, de commenter la rumeur en question, tandis que la BBC n'a pas répondu aux sollicitations des différents médias.

  • Kate Middleton moquée par des stars, les internautes choqués

    L'affaire Kate Middleton passionne au-delà de l'Atlantique : plusieurs célébrités s'en sont ainsi emparées, en faisant des allusions à la princesse de Galles sur leurs réseaux sociaux, à l'image de la femme d'affaires Kim Kardashian ou de l'actrice Blake Lively.

    Des plaisanteries qui ont reçu un accueil mitigé. "C'est grossier et cruel de frapper quelqu'un quand il est à terre", "Rien de tel qu'une célébrité qui, prétendument, déteste les rumeurs, en train de répandre des rumeurs", pouvait-on lire sous la photo de Kim Kardashian. "Vous ne serez pas appréciée au Royaume-Uni pour avoir fait cela. Nous prenons la famille royale très au sérieux ici et nous n'apprécions pas que vous attaquiez l'un d'entre eux", "Tu harcèles la future reine d'Angleterre ! Le karma est au coin de la rue", pouvait-on lire dans l'espace commentaire sous le post de Blake Lively.

  • Kate Middleton : les rumeurs sur son état de santé rejaillissent sur le prince William et Meghan Markle

    Après avoir admis que la photo diffusée pour la fête des mères étaient retouchée, Kate Middleton a fait l'objet de nombreuses moqueries. Cela a été une occasion de plus, pour ses détracteurs, de la comparer à Meghan Markle. Dans les colonnes de Page Six, des sources proches de Meghan Markle et du prince Harry n'ont pas hésité à se moquer avec virulence de la bourde de Kate Middleton. "Si Harry et Meghan avaient rencontré le même problème, ils auraient déjà été anéantis. Les mêmes règles ne s’appliquent pas aux deux couples", affirme une personne anonyme, avant de préciser : "Meghan ne ferait jamais une telle erreur… Elle a un œil vif et une attention particulière aux détails."

    Le duc et la duchesse de Sussex ont fait savoir, par le biais du porte-parole de la fondation Archewell : "Ces propos ne viennent pas de nous."

    Quant à William, l'absence publique de son épouse a relancé les rumeurs d'infidélité de sa part. Des internautes ont ainsi affirmé que Kate Middleton avait pris ses distances pour cette raison.

    Cette théorie, qui avait jusqu'à présent peu été évoquée, a pourtant été reprise par Stephen Colbert, présentateur américain du "Late Show" de CBS. En début d'émission, dans sa traditionnelle pastille humoristique, l'animateur a évoqué la rumeur selon laquelle l'absence de Kate Middleton serait due à une liaison de son mari. Rumeur adressée par la principale intéressée auprès de son mari, qui aurait rigolé avant de la démentir. "C'est toujours une bonne réponse quand ta femme t'accuse d'infidélité !", a-t-il ironisé.

    Les premières rumeurs au sujet de l'infidélité présumée du prince William remontent à plusieurs années. En 2019, l'héritier du trône d'Angleterre était soupçonné d'avoir trompé son épouse alors qu'elle était enceinte de leur troisième enfant, le prince Louis.

    Les rumeurs avaient toutefois très vite été étouffées dans la presse britannique, par voie juridique. Le Daily Beast, notamment, avait déclaré avoir "reçu des avertissements juridiques après avoir publié les détails des rumeurs par les avocats de choix de la famille royale." Aussi, par le biais de ses avocats, la marquise de Cholmondeley a fait savoir à Business Insider que les rumeurs de liaison entre elle et l'héritier du trône étaient "totalement fausses".

  • Kate Middleton "souriante, détendue et heureuse" selon le tabloïd britannique "The Sun"

    La princesse de Galles a été aperçue ce weekend aux côtés de son mari, William, après que le couple a fait quelques emplettes dans un magasin de produits de la ferme. C'est un badaud, les ayant reconnus, qui a filmé Kate et William. "Je les ai filmés" a-t-il témoigné auprès de The Sun. "Je voulais juste partager ces images avec ma famille et montrer à quel point ils étaient normaux". Il a ajouté qu'ils avaient l'air "super détendu", "je n'ai pas eu l'impression qu'ils cachaient qui ils étaient", a-t-il ajouté.

    Si le tabloïd a relayé cette vidéo, ce n'est pas que pour le "buzz" mais bien pour mettre fin aux spéculations qui se sont emparées des réseaux sociaux. C'est visiblement peine perdue auprès de certains internautes, qui affirment ne pas reconnaître Kate Middleton, malgré la vidéo. Selon eux, il s'agirait d'une doublure, voire même d'images générées par une intelligence artificielle. Ces utilisateurs avancent le fait que la vidéo n'est pas de très bonne qualité pour défendre leurs théories.