Publicité

Kate Middleton : ce retour pour une occasion bien particulière sur lequel son entourage travaille d'arrache-pied

C'est incontestablement LE mystère de 2024. Opérée dans le plus grands des secrets en janvier dernier, Kate Middleton a depuis... disparu des radars. En convalescence pendant de longues semaines, la princesse de Galles est au coeur des théories les plus farfelues. Et ce ne sont pas ses quelques apparitions derrière une vitre ou en virée shopping qui vont couper court aux rumeurs. Bien au contraire. Photographiée à l'arrière d'une voiture puis filmée tout sourire avec le prince William, Kate Middleton ne met personne d'accord. Si l'on ajoute à tout ça le scandale provoqué par la photo truquée qu'elle a partagé pour la fête des mères, la princesse se retrouve assaillie. Où se trouve-t-elle ? Quel est son véritable état de santé ? Quand va-t-elle réapparaître en public ? Autant de questions qui n'ont, pour l'instant, pas de réponse officielle. Mais à Londres, c'est le branle-bas de combat. Pour mettre fin aux complots en effet, le staff de Kate Middleton travaille d'arrache-pied à préparer son retour.

Kate Middleton : un "retour en douceur" ?

Celui-ci pourrait se tenir dans les prochaines semaines. Les bruits de couloirs parlent d'un "retour en douceur" pour la princesse de Galles. Kate Middleton pourrait ainsi se montrer à l'église le dimanche de Pâques avec le reste de la famille royale. Mais ce retour ne serait que de courte durée. Car selon le Times, la duchesse de Cambridge enchaînerait avec une nouvelle pause. La raison ? Ses enfants, George, (...)

Lire la suite sur Closer

Disparition d’Emile au Vernet : son grand-père brise le silence après de nouvelles révélations
Xavier Dupont de Ligonnès exfiltré aux États-Unis ? Cet initié a de bonnes raisons de ne pas y croire
Pierre Garnier : l’ex “folle” du gagnant de la Star Academy a les oreilles qui sifflent
Kate Middleton : ce que pense vraiment William des théories… et ça a un rapport avec Lady Di
Mort de Sylvain Augier : "fatigué" et "pas apaisé", ses derniers mois racontés par Michel Drucker