Publicité

Kate Middleton : "Une humiliation totale…", pourquoi ses excuses passent très mal au Royaume-Uni

L'affaire a pris des proportions planétaires. Et tout le monde se demande où est passée Kate Middleton. Opérée en janvier dernier, la princesse de Galles s'est, depuis, faite particulièrement discrète. Aucune photo, aucune communication. Il a fallu compter sur quelques confidences du prince William pour avoir de ses nouvelles. Et de communiqués laconiques de Kensington Palace, désireux de mettre fin aux théories du complot qui ont pullulé. C'est dire si une communication officielle se faisait attendre... Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Kate Middleton n'a pas mis fin aux rumeurs. Bien au contraire. Pour la fête des mères, la princesse a publié un court texte accompagné d'une photo visiblement retouchée. Il n'en a pas fallu plus pour que les théories les plus folles émergent. Et ses excuses n'y auront rien changé. Elles ont même remis de l'huile sur le feu.

Kate Middleton "a les médias contre elle"

"Comme beaucoup de photographes amateurs, il m'arrive d'expérimenter l'édition, a écrit la princesse sur X. Je tenais à m'excuser pour la confusion que la photo de famille que nous avons partagée hier a pu causer. J'espère que toutes les personnes présentes ont passé une très bonne fête des mères." Pas de quoi éteindre l'incendie.... Ses excuses ont en effet fait rager de très nombreux Britanniques, pourtant acquis à sa cause. "Cette photo était tellement attendue qu'elle a été scrutée, a expliqué Bertrand Dickers dans Touche pas (...)

Lire la suite sur Closer

TÉMOIGNAGE. “J’ai été le dernier à apprendre le vilain petit secret de ma femme”
Kate Middleton : "Toute la journée...", ce stupéfiant surnom donné par Mike Tindall à la princesse
Xavier Dupont de Ligonnès : “un génie du crime”, les propos dérangeants de l’avocat de sa soeur
Marie Portolano : “j’ai eu peur…”, la triste conséquence de son témoignage contre Pierre Ménès
"Les Français n’aiment pas les arabes" : ce choix "raciste" qui aurait été imposé à La Zarra pour l’Eurovision