Publicité

Kate Middleton atteinte d'un cancer à 42 ans : chimiothérapie préventive, espoir de guérison... des spécialistes font le point

Alors que les rumeurs allaient bon train à son sujet, Kate Middleton y a mis fin vendredi 22 mars en révélant les raisons de son long silence. Atteinte d'un cancer, la mère de trois enfants a entamé une chimiothérapie préventive. Quels sont les espoirs de guérison ? Des spécialistes font le point et apportent des pistes de compréhension.

Dans une vidéo publiée vendredi 22 mars, Kate Middleton a annoncé être atteinte d'un cancer. La princesse de Galles était en convalescence depuis janvier dernier, après avoir subi une intervention à l'abdomen. Cette annonce fait suite à des semaines de rumeur au sujet de l'absence de l'épouse du prince William. "Je tenais à vous remercier personnellement pour tous les merveilleux messages de soutien reçus, et pour votre compréhension pendant ma période de convalescence", a-t-elle débuté. Et d'avouer : "Ces derniers mois ont été extrêmement difficiles pour toute notre famille, mais j'ai pu compter sur une équipe médicale fantastique qui a pris grand soin de moi, ce dont je suis très reconnaissante."

"En janvier, j'ai subi une importante opération abdominale à Londres qui était, a priori, bénigne. L'opération s'est déroulée avec succès. Cependant, les analyses effectuées après l'opération ont révélé la présence d'un cancer. Mon équipe médicale m'a donc conseillée de suivre une chimiothérapie préventive et j'en suis maintenant aux premiers stades de ce traitement", a détaillé la maman de George, Charlotte et Louis. Les déclarations de cette dernière ont suscité bon nombre d'inquiétudes, surtout que Kate Middleton n'a pas précisé de quel type de cancer elle souffre.

Dans leur édition de ce samedi 23 mars, nos confrères du Parisien ont tenté d'apporter quelques points de compréhension au sujet du cancer dont souffre Kate...

Lire la suite


À lire aussi

Kate Middleton atteinte d'un cancer : l'absence du prince William à un gros événement, qui a tant fait parler, prend tout son sens...
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"
Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie