Publicité

Comment Karine Le Marchand humilie les paysans

Le documentaire Familles de paysans, 100 ans d'histoire a été diffusé ce 27 novembre par M6.  - Credit:M6
Le documentaire Familles de paysans, 100 ans d'histoire a été diffusé ce 27 novembre par M6. - Credit:M6

Familles de paysans, le documentaire diffusé lundi 27 novembre sur M6, prétendait donner un coup de projecteur sur une classe sociale méconnue et globalement maltraitée par la société : les agriculteurs. Le résultat est consternant.

Le documentaire commence classiquement par des interviews de personnes âgées, expliquant combien la condition de paysan était dure, ingrate, harassante, avant les années 1960, l'absence de vacances, des femmes bêtes de somme, dont le statut professionnel n'a été reconnu que tardivement, des enfants astreints au travail des champs, la pauvreté, et parfois la faim, toujours à courir derrière le cheval pour labourer et semer, toujours penchés pour désherber et récolter.

Il explique ensuite avec justesse que la révolution agricole des années 1960, ses tracteurs et ses traitements, a enfin libéré la paysannerie de la pénibilité et permis de produire pour nourrir la France. Jusque-là, tout va à peu près bien, même si les agriculteurs sont la seule corporation que l'on renvoie systématiquement à son passé (en les dénommant toujours, avec condescendance, « nos » paysans). Imagine-t-on traiter ainsi des autres secteurs de l'économie ?

À LIRE AUSSI Les agriculteurs, ces nouveaux pestiférés

Et puis les choses se gâtent : le propos de l'animatrice, Karine Le Marchand (déjà aux manettes de L'amour est dans le pré), toujours en position surplombante malgré une empathie surjouée, est en réalité de dénoncer ces traitements. La croisade contre les [...] Lire la suite