Publicité

"Si j'y vais, je vivrais un rêve éveillé" : Mbappé réaffirme son envie de participer aux Jeux olympiques mais ça reste flou

Présent en conférence de presse à la veille du match amical face à l'Allemagne, Kylian Mbappé a réitéré son ambition de faire les Jeux olympiques, même s'il n'est pas le principal décisionnaire.

Le débat autour de la présence de Kylian Mbappé aux Jeux olympiques continue. S'il n'a jamais caché son envie de disputer la compétition l'été prochain (24 juillet-10 août), le capitaine de l'équipe de France a "toujours eu la même ambition", même si l'évènement dépend du choix de son futur club de le libérer.

"J'ai toujours dit que les JO à Paris seraient un évènement spécial et que je voulais y être. Est-ce que mon ambition a changé ? Non. La décision finale appartient toujours à la même personne. Je ne peux pas me prononcer. On ne m'a rien dit. Je suis arrivé à un moment de ma carrière et de ma vie où je prends plus de recul sur les situations. Si j'y vais, je vais vivre un rêve éveillé. Si je n'y vais pas, j'accepterai et je ferai ce qu'on me dit de faire", a confié l'attaquant du PSG en conférence de presse ce vendredi à la veille du match amical face à l'Allemagne.

>> La conférence de presse de l'équipe de France en direct

Aucune annonce sur son avenir

Relancé sur l'éventualité de doubler Euro et Jeux olympiques, Kylian Mbappé aborde un aspect qu'il "ne connaît pas". "C'est quelque chose que je n'ai jamais fait. J'ai aucune expérience pour vous dire si ça aura des séquelles." Outre son éventuelle présence aux JO, l'autre thème principal de cette conférence de presse aura été l'avenir du joueur de 25 ans, qui a mis les choses au clair.

"Je n’ai rien annoncé parce que je n'avais rien à annoncer. J’ai toujours dit que le jour où j’aurais quelque chose à dire, je viendrai me présenter comme un homme et je parlerai. Tant que je ne l'ai pas fait c'est que je n'ai rien à annoncer", a-t-il d'abord déclaré, avant de livrer une réponse ferme et définitive à la fin de sa prise de parole. "Je ne me suis jamais caché, je n'ai jamais eu peur. Ce n'est pas quelque chose de grave. Désolé de décevoir, mais je n'ai rien de croustillant à annoncer. Moi j'ai dit que ce n'est pas un sujet. Je suis sous contrat jusqu'au 30 juin (avec le PSG). On est dans un sprint final et engagés dans toutes les compétitions. L'idée de faire un triplé est plus importante que de savoir si je reste ou non. On est vraiment concentré là-dessus."

Article original publié sur RMC Sport