Justice. Hashim Thaci, président du Kosovo, accusé de crimes de guerre

Courrier international (Paris)
1 / 2

Justice. Hashim Thaci, président du Kosovo, accusé de crimes de guerre

Ce mercredi 24 juin, les procureurs du tribunal spécial pour le Kosovo ont inculpé Hashim Thaci pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Le président du Kosovo serait responsable d’assassinats commis pendant la guerre contre la Serbie, qui a éclaté en 1998.

Des assassinats (environ une centaine), des disparitions de personnes, de la torture et même de la persécution. La liste des accusations retenues contre Hashim Thaci (et d’autres personnes) est longue et grave, explique The Washington Post. Ce mercredi 24 juin, détaille le quotidien américain, “le bureau du procureur spécial pour le Kosovo de la Haye​, qui enquête sur les crimes contre les Serbes de souche liés à la guerre d’indépendance du Kosovo de 1998-1999, a annoncé qu’Hasim Thaci était inculpé pour une série de crimes de guerre”.

Si ces crimes n’ont pas encore été prouvés, le bureau du procureur a néanmoins précisé que les accusations étaient le fruit d’une longue enquête qui concerne “des centaines de victimes, parmi lesquelles des Kosovars albanais, des Serbes, des Roms et des opposants politiques”, détaille le Washington Post.

“de nombreux leaders actuels du Kosovo ont pris part à ce conflit”

Pendant la guerre de 1998-1999, qui a opposé le Kosovo (qui luttait pour son indépendance) et la Serbie, Thaci était un des commandants de l’armée de libération du pays. Un cas qui est tout sauf isolé puisque “de nombreux leaders politiques actuels du Kosovo ont pris part à ce conflit”, précise le quotidien américain qui rappelle que :

L’année dernière, le Premier ministre du Kosovo, Ramush Haradinaj, avait démissionné brusquement après avoir été interrogé par le même bureau.”

Le sommet avec le président serbe sera-t-il maintenu ?

Pour l’instant, Hashim Thaci n’a pas encore commenté cette nouvelle qui arrive dans un moment particulièrement important pour les rapports entre le Kosovo et la Serbie. En

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :