Justice. La CPI juge que sa "juridiction territoriale" s'étend aux territoires palestiniens

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

La Cour pénale internationale, basée à La Haye, s’estime compétente pour enquêter sur des crimes de guerre présumés d’Israël et du Hamas. Le Premier ministre palestinien, Mohammed Shtayyeh, salue une “victoire pour la justice”. Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, accuse lui la Cour de persécuter l’État hébreu pour des raisons politiques.

La Cour pénale internationale (CPI) s’est déclarée compétente vendredi 5 février pour les faits survenus dans les territoires palestiniens occupés par Israël depuis 1967, “ouvrant la voie à une éventuelle enquête sur des crimes de guerre présumés”, rapporte Middle East Eye.

Dans un communiqué, la CPI a déclaré :

La Palestine a (…) accepté de se soumettre aux termes du Statut de Rome de la CPI et a le droit d’être traitée comme tout autre État partie pour les questions liées à (s)a mise en œuvre.”

“Victoire” pour les Palestiniens, décision “politique” pour Israël

Le Premier ministre palestinien, Mohammed Shtayyeh, a salué cette décision, la qualifiant de “victoire pour la justice”, relate l’agence officielle palestinienne Wafa. Il a également appelé la Cour à “accélérer ses procédures judiciaires” concernant les affaires palestiniennes.

“Aujourd’hui, la Cour pénale internationale a prouvé une fois de plus qu’elle est un organe politique et non une institution judiciaire”, a pour sa part réagi le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, dans un communiqué, considérant que, par cette initiative, la CPI nuisait au “droit des démocraties à se défendre contre le terrorisme”.

Les États-Unis ont de “sérieuses préoccupations” concernant les efforts déployés pour affirmer leur juridiction dans la région, a de son côté déclaré le porte-parole du département d’État américain Ned Price. “Nous avons toujours adopté la position selon laquelle la juridiction de la cour devrait être réservée aux pays qui l

[...] Lire la suite sur Courrier international