Publicité

Justice annonce "Hyperdrama", son nouvel album "euphorique" et "jouissif"

André Chémétoff
André Chémétoff

Crédits photo : André ChémétoffIls se montrent rarement dans les médias mais mercredi soir, Gaspard Augé et Xavier de Rosnay, les deux membres fondateurs du groupe Justice, étaient les invités de Yann Barthès dans l'émission "Quotidien". Une participation qui ne doit rien au hasard puisqu'à 19 heures tapantes, le duo français a dégainé "One Night/All Night" et "Generator", les premiers extraits de son très attendu nouvel album "Hyperdrama" ! Huit ans après "Woman", la formation a réinventé la fameuse croix qui orne chacune de leurs pochettes pour en faire un objet « anatomique » avec des organes et des vaisseaux sanguins, pour symboliser « l'univers foisonnant » du disque. « On est très lents ! On a mis trois ans et demi à faire cet album, avec cette règle d'or de travailler une semaine sur deux, de 10 heures du matin à 20h30 du soir, comme des horaires de bureaux » confessent les interprètes du tube "D.A.N.C.E", qui parlent d'un album entre « les sonorités extrêmes et brutales de la musique électronique » et le côté « fleur bleu du disco et de la mélancolie ».

Un disque de "disco-gabber"


Pour la première fois depuis le début de leur carrière en 2007, Justice a fait appel à des collaborateurs pour ce quatrième opus qui sortira le 26 avril. En l'occurrence, c'est Kevin Parker, le leader du groupe acclamé Tame Impala, qui pose sa « voix de miel » sur "One Night/All Night", aux délicieuses teintes groovy. Contrepoint parfait, "Generator" ravive la ferveur d'une rave party avec cet emprunt au gabber, une forme de techno hard...

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

Justice : retour explosif avec "One Night/All Night"
Justice bientôt de retour !
Gaspard Augé en solo : l'interview !