Jusqu’où ira la chute des cryptomonnaies ?

PHOTO DADO RUVIC/REUTERS

Les cryptomonnaies s’enfoncent dans la crise, accumulant les pertes et poussant les entreprises à la faillite. Depuis l’effondrement du terraUSD et de la luna en mai, “l’écosystème des cryptoactifs est en pleine tourmente”, constate le Wall Street Journal.

Tout s’est donc accéléré en mai, quand le cryptoactif réputé stable terraUSD a décroché de son ancrage au dollar “et a entraîné dans sa chute la cryptomonnaie luna, effaçant 40 milliards de dollars”. Puis, comme un “avant-goût” de “l’effet domino” qui frappe actuellement les investissements en cryptomonnaies, “une vente d’actifs garantissant le stablecoin terraUSD a fait chuter le prix du bitcoin de près de 1 000 dollars”.

Depuis, les mauvaises nouvelles s’enchaînent. “La semaine dernière, un tribunal des îles Vierges britanniques a ordonné la liquidation du fonds spéculatif Three Arrows Capital, qui avait survécu à plusieurs effondrements de cryptomonnaies.” Cette annonce a fragilisé le courtier en cryptomonnaies Voyager, qui comptait le fonds parmi ses débiteurs. Il a “plafonné les retraits” en attendant de voir à quel point ses liquidités seraient affectées par “les malheurs du fonds spéculatif”.

Contrecoups

D’autres entreprises subissent les contrecoups de cette liquidation, comme 8 Blocks Capital, négociant en cryptoactifs à Hong Kong, qui se plaint du “détournement” par le fonds d’un million de dollars de son capital. Ou encore le projet de finance décentralisée Kyber Network, qui reconnaît qu’une “petite partie de sa trésorerie” était aux mains de Three Arrows.

Les investisseurs en cryptomonnaies s’attendent à “souffrir encore plus”. La plateforme Celsius a gelé les comptes de ses clients en juin, tandis que le prêteur Babel Finance et le marché à terme Coinflex ont suspendu les retraits. Certains “ont commencé à rappeler des prêts de gros emprunteurs pour vérifier leur santé financière, tandis que d’autres ont restreint l’accès à leurs offres de prêts”.

L’écosystème se trouve fragilisé par un fonctionnement en vase clos, note le journal économique américain. “Une poignée d’acteurs ont construit des liens financiers à travers le marché et ont augmenté les risques en s’empruntant et en se prêtant mutuellement des actifs numériques.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles