Publicité

"Jusqu'à présent, aucune agression mortelle entre gorilles de l’Ouest n'avait été consignée"

Les blessures fatales chez les gorilles de l’Ouest sont-elles le fruit de combats entre congénères ou sont-elles liées à des attaques de léopards ? Une étude menée par la primatologue Shelly Masi et son équipe apporte enfin des réponses et met en lumière les interactions parfois dévastatrices au sein de cette espèce emblématique de primate.

Dans les forêts denses d’Afrique centrale, au milieu des feuillages, des corps de gorilles tués gisent et le coupable semblait tout désigné : le léopard. Mais une nouvelle étude parue dans la revue iScience et menée par la primatologue Shelly Masi, son équipe du laboratoire d’Éco-Anthropologie (CNRS-MNHN-Université Paris Cité), ses collaborateurs du WWF de la République Centrafricaine, de La Sapienza (Italie) et de l'ONG Panthera, innocente aujourd'hui le félin. Elle révèle plutôt que les gorilles de l’Ouest peuvent s'affronter dans des combats mortels.

Sciences et Avenir : Comment avez-vous pu être témoin de ces événements et qu'est-ce qui vous a incité à mettre en doute l'implication des léopards ?

Shelly Masi : Depuis le lancement du Programme d'évaluation des cas de gorilles en 1997 jusqu'à l'année 2022, nous avons scruté de près quatre groupes de gorilles de l’Ouest (Gorilla gorilla) dans les aires protégées de Dzanga-Sangha, en République Centrafricaine. Au cours de cette période, nous avons été témoins de trois décès parmi les mâles "dos argentés" (voir encadré ci-dessous, ndlr), ainsi que de blessures graves chez une jeune femelle adulte.

À partir de l’analyse des blessures sur les corps, nous avons constaté que le schéma des blessures des gorilles de l'Ouest était beaucoup plus proche de celui que les gorilles de montagne (Gorilla beringei beringei) s'infligent au cours de leurs combats, que des blessures causées par l'attaque d'un léopard.

La primatologue italienne Shelly Masi, le 4 février 2015, avant le début d\'une exposition intitulée \
La primatologue italienne Shelly Masi, le 4 février 2015, avant le début d\'une exposition intitulée \

La primatologue italienne Shelly Masi, le 4 février 2015, au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Crédit :

Les fameux "dos argentés"

Un mâle dos argenté est un gorille mâle adulte dont le pelage noir du dos a été graduellement remplacé par des poils gris-blanc, généralement vers l'âge de quinze ans. En tant que patriarche du groupe familial, il assume un rôle crucial dans la cohésion sociale et la protection du groupe. Malgré sa force physique imposante, il privilégie généralement d[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi