Publicité

Jusqu'à 29,5°C: l'Espagne touchée par une vague de chaleur en plein hiver

Des températures avoisinant les 30°C degrés ont été enregistrées jeudi en Espagne, touchée par une vague de chaleur digne du début de l'été en plein mois de janvier, selon l'agence météorologique (Aemet), inquiète face à cette "anomalie".

D'après l'Aemet, le thermomètre est monté à 29,5°C jeudi après-midi dans la région de Valence (est), 28,5°C dans celle de Murcie (sud-est) et 27,8°C près de Malaga, dans le sud de l'Andalousie.

Un puissant anticyclone à l'origine de cette douceur

Plusieurs records locaux de températures pour un mois de janvier ont par ailleurs été battus à travers le pays.

Les températures ont "atteint ou dépassé les 20°C" dans "près de 400 stations" météorologiques du pays, soit près d'une sur deux, a souligné sur le réseau social X le porte-parole de l'Aemet, Ruben del Campo.

Selon l'agence, le thermomètre n'est en outre pas descendu sous la barre des 10°C dans la nuit de mercredi à jeudi dans la petite station de ski de Puerto de Navacerrada, située dans la région de Madrid, à 1.900 mètres d'altitude.

Il s'agit d'un niveau "propre au milieu ou à la fin du mois de juin", c'est-à-dire "estival", a insisté Ruben del Campo, évoquant une "anomalie".

Selon David Corell, chercheur à l'université de Valence, cette chaleur en plein hiver, qui touche également le sud-est de la France, est provoquée par la présence d'un puissant anticyclone au-dessus de la Méditerranée. "Il n'y a pas encore d'études qui aient évalué la tendance à long terme de ce type d'événements mais il est clair que nous vivons ce type de situations anormales de plus en plus fréquemment", a-t-il expliqué.

29,9°C à Malaga en décembre dernier

Habituée aux fortes températures, l'Espagne est confrontée à des épisodes de chaleur de plus en plus nombreux et rapprochés, parfois en dehors des mois d'été, qui inquiètent les scientifiques.

Le pays a ainsi déjà enregistré des températures inhabituellement élevées en décembre, avec une pointe à 29,9°C à Malaga, un record national pour un mois de décembre.

Ces vagues de chaleur surviennent dans un contexte de forte sécheresse, notamment en Andalousie et en Catalogne (est), où les autorités ont mis en place des mesures de restriction pour la consommation d'eau, après trois ans de faible pluviométrie.

En Catalogne, le niveau des réservoirs, qui stockent l'eau de pluie pour l'utiliser durant les mois plus secs, est tombé mi-janvier à 17% de leurs capacités. S'il passe en-dessous des 16%, ce qui semble imminent, les autorités n'auront pas d'autre choix que de décréter l'état d'urgence, avec des restrictions supplémentaires.

Article original publié sur BFMTV.com