Publicité

Cette jungle reboisée a retrouvé ses animaux : une bonne nouvelle pour la biodiversité !

Reboiser les forêts, c'est bien, mais vérifier que la biodiversité a été restaurée, c'est encore mieux. Pour cela, des chercheurs utilisent une technique innovante qui s'appuie sur des enregistrements acoustiques réalisés dans la jungle, qu'ils analysent à l'aide de l'intelligence artificielle.

La forêt du Chocó, dans le nord-ouest de l’Équateur, est l'un des plus importants points chauds de la biodiversité sud-américaine, et même du monde. Elle était auparavant habitée de nombreux animaux, oiseaux, mammifères et insectes, ainsi que d'innombrables espèces végétales endémiques. Mais à cause de l'activité humaine (déforestation pour planter de l'huile de palme, braconnage, etc.) il ne resterait plus que 5 à 10 % de la forêt originelle, selon la Fondation pour la Conservation des Andes Tropicales, une ONG équatorienne. C'est pourquoi il y a à peine 30 ans, un effort pour repeupler cette zone a été initié.

Mais comment savoir si la nature a vraiment repris ses droits ? Des scientifiques équatoriens et allemands ont eu une idée : en plus de réaliser des prélèvements ADN pour lister les espèces présentes dans la forêt, ils ont capté le bruit de différentes parties de la forêt, pour avoir un aperçu des créatures qui y vivent. L'idée étant de confirmer si les projets de reforestation, oui ou non, "permettent de restaurer l’ensemble de la forêt, et pas seulement les arbres", explique le média équatorien GK. Et la très bonne nouvelle, c'est qu'effectivement, "en seulement trois décennies, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les chocolats de Pâques risquent de vous coûter plus cher cette année
Bonne nouvelle : un récif corallien peut se restaurer en 4 ans, prouve une expérience
Une île engloutie de la taille de l'Islande découverte au large du Brésil
Quiz : testez vos connaissances sur les records insolites de la nature
La comète du diable dans le ciel : comment l'observer ?