Juneteenth, un jour férié pour commémorer l’émancipation des esclaves américains

PHOTO STEPHANIE KEITH/AFP

“Le plus jeune jour férié fédéral du pays” tombait ce dimanche 19 juin aux États-Unis, raconte USA Todayet non, ce n’était pas un manque de chance : les employés de l’administration fédérale et de certains États ont bien droit à un jour de congé ce lundi, précise le quotidien.

“Juneteenth”, mot-valise formé à partir de “juin” et “dix-neuf”, commémore la date du 19 juin 1965, à laquelle les esclaves noirs du Texas furent libérés par la proclamation d’émancipation du président Abraham Lincoln. En réalité, cette proclamation avait eu lieu des années auparavant, prenant effet le 1er janvier 1863, en pleine guerre de Sécession (1861-1865). Toutefois, beaucoup d’esclaves du Sud n’en avaient pas été informés immédiatement. “Le Texas fut le dernier État confédéré où la proclamation fut annoncée”, rappelle USA Today : après la victoire des forces de l’Union, le major général Gordon Granger, arrivé à Galveston, informa les Texans que tous les esclaves étaient désormais libres.

La proclamation de Lincoln n’avait donc pas mis fin immédiatement à l’esclavage aux États-Unis, note le journal. D’autant moins qu’elle ne s’appliquait en réalité qu’aux esclaves des États sécessionnistes, et non à ceux des États esclavagistes qui n’avaient pas fait sécession, comme le Maryland. Finalement, “le 13e amendement [de la Constitution], ratifié en 1865, rendit libres tous les esclaves du pays”.

Un tournant après la mort de George Floyd

“Juneteenth” fut commémoré au Texas dès 1866, toujours selon USA Today, et cette célébration s’est ensuite répandue parmi les Africains-Américains à travers le pays. C’est aussi au Texas qu’un jour férié a été pour la première fois accordé, en 1980. Il a toutefois fallu attendre encore quarante ans pour que d’autres États suivent cet exemple, rappelle le journal :

“Juneteenth est arrivé au premier plan à l’échelle nationale en 2020, durant les manifestations nationales après la mort de George Floyd à Minneapolis et celle de Breonna Taylor à Louisville, dans le Kentucky, lors d’interactions avec la police. Cet homme et cette femme étaient tous deux noirs.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles