Juliette Binoche sans le sou : elle évoque comme rarement ses débuts difficiles dans le métier

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
![CDATA[Imago]]
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est un univers rude dans lequel il est bon de s'affirmer. Juliette Binoche n'a jamais manqué de poigne pour percer dans le cinéma, et a su s'imposer dès ses 18 ans. Cependant, l'actrice a avoué qu'il n'a pas toujours été facile de "survivre" à cette période là puisqu'elle avait du mal à gagner sa vie.

C'est donc au cours de l'émission En aparté diffusée en clair sur Canal + ce vendredi 21 janvier que l'actrice de 57 ans s'est confiée. Alors qu'elle pouvait revoir des archives de castings passés dans sa jeunesse, l'actrice a commenté ces extraits sous la demande de Nathalie Levy, la voix du programme.

"Il fallait que je survive"

C'est avec émotion et sincérité que Juliette Binoche a remis ces images dans leur contexte tout en expliquant ses conditions de vie à ce moment là : "Je ne savais pas encore ce que j'allais faire. Je ne savais pas si j'allais faire de la peinture ou plutôt être actrice mais je pense à ce petit haut que j'ai. C'est le seul truc que j'avais vraiment pour aller faire mes castings, je n'avais pas de vêtements, je n'avais pas d'argent."

L'actrice oscarisée a alors poursuivi en racontant ses moyens de "survie" : "Je devais travailler au BHV comme caissière. Ma mère m'avait payé mes cours de théâtre en première mais c'est tout. Il fallait que je survive. J'avais un amoureux italien chez qui je vivais et qui en fait était super généreux avec moi. Je me souviens plus de ça que des propos que je tiens. Faire les castings, c'était (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Affaire Yannick Agnel : dépression, perte de poids… cette longue descente aux enfers vécue par la plaignante
Thierry Mugler : pourquoi il avait fait reconstruire son visage
Dave dévoile le secret de ses 50 ans d'amour avec son compagnon
Affaire Jean-Jacques Bourdin : ce déclic qui a poussé Marc-Olivier Fogiel à l'évincer
Affaire Jean-Jacques Bourdin : "Il est furieux", ses collègues balancent après son retrait de l'antenne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles